Rencontre économique : une importante formation en RSE annoncée à Douala

M. Thierry TENE.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est un concept que récitent, comme un dévot son chapelet, presque toutes les grandes entreprises. Problème, l’idée est très limitée à un seul volet : la charité. Ce qui sort Thierry Tene de sa réserve. «La RSE n’est plus le petit étendard de philanthropie où on dit tel a eu un prix RSE, on ne sait sur quel indicateur », fustige le directeur  du cabinet Afrique RSE (ARSE). (www.ia-rse.com) .

En effet, rappelle cet expert pionnier en la matière en Afrique centrale, cette question touche à plusieurs pans de l’économie nationale et internationale. De la gouvernance à la transparence en passant par Objectifs de développement durable (ODD) sans oublier la notation économique, guide des investisseurs, la RSE est bien plus complexe, plus ample. Plus exigeante.

Pour emmener les entreprises camerounaises ainsi que les pouvoirs publics à mieux cerner les contours de la responsabilité sociétale des entreprises, le top management du cabinet ARSE organise à Douala du 30 mai au 10 juin une formation relative à son domaine de prédilection, a-t-on appris à Douala le 11 mai 2022.

Les organisateurs comptent partir de ce moment de rencontre pour expliquer comment et pourquoi la RSE est un levier de performance, de résilience et de positionnement des entreprises camerounaises dans un contexte de crise permanente. « Les entreprises camerounaises doivent aujourd’hui, plus que jamais s’appuyer sur leurs parties prenantes, répondre aux attentes des clients, bien traiter les salariés, notamment grâce aux relations et conditions de travail, bien traiter les clients, prendre en compte les communautés locales et enfin, avoir une grosse stratégie de ce qu’on appelle le local contain », explique Thierry Tene.

De nombreux modules sont programmés. Tous visant à conduire les entreprises à plus de transparence, à publier leurs bilans RSE en l’occurrence. L’on liste  les 17 ODD et leurs cibles, diagnostic et plan d’action RSE, processus de réalisation d’un diagnostic RSE, méthodologie d’élaboration d’un plan RSE, conception d’une politique RSE. Les assises examineront en profondeur la Loi Sapin II, qui a un côté extraterritorial et passeront en revue les exigences et risques pour les entreprises camerounaises.

ARSE, à Douala le 11 mai 2022.

Thierry Tene proposera à ses invités l’intérêt du bilan carbone pour les entreprises, l’engagement du gouvernement camerounais pour la réduction des gaz à effet de serre, entre autres. « A ce jour il y a une dynamique de la RSE en Europe, parce qu’il y a des directives européennes qui exigent de publier les déclarations de performances extra financières. Il y a par exemple la taxonomie verte, l’UE est entrain de basculer quasiment dans un business beaucoup plus vert, beaucoup plus durable », indique le patron de l’ARSE.

Qui souligne. « Si le Cameroun s’engage de manière très forte sur la RSE et sur les ODD,- cela améliore notre fonctionnement, notre gouvernance, nos indicateurs car, le pays est noté par des agences de notation et c’est sur la base des critères RSE d’ailleurs qu’on nous note. Si on améliore nos performances RSE, notre résilience, nous aurons plus d’investisseurs qui sont aussi plus sensibles sur ces questions , ce qui pourrait contribuer à améliorer le cadre de vie au Cameroun avec des emplois plus décents, plus durables, tout en préservant notre environnement. »

Aloys Onana

Partager

Read Previous

Recouvrement forcé : la CNPS scelle la CICAM qui lui doit plus de 2 milliards de FCFA

Read Next

Diplomatie : Célestin Tawamba nommé Consul honoraire du Rwanda au Cameroun

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More