Recouvrement forcé : la CNPS scelle la CICAM qui lui doit plus de 2 milliards de FCFA

La pose des scellées a eu lieu ce 10 mai 2022 à Douala, aux environs de 7h du matin. « Vous êtes arrivés un peu en retard, il n’y a plus aucun responsable de la maison pour vous répondre de manière plus profonde. La CNPS (Caisse nationale de prévoyance sociale) est arrivée, elle a scellé et a demandé de libérer », confie-t-on surplace.  Le décor, lui, laisse voir le grand portail fermé, portant la note des scellées. À l’arrière, une imposante chaine et un cadenas. Seul reste ouvert, le portillon.

De sources concordantes, la Cotonnière industrielle du Cameroun (Cicam) doit un peu plus de deux milliards de FCFA à la CNPS. Des cotisations dont le patron de l’organisme de gestion de la sécurité sociale attend d’une pléthore d’entreprises du Cameroun.

Après la fête, le déluge.

En effet, dans un communiqué daté du 3 août 2021, Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame, le directeur général (DG) de la CNPS invitait « tous les employeurs et personnes concernées à s’acquitter dans les meilleurs délais de leurs dettes ou à solliciter un aménagement des modalités de paiement y relatif. » La manœuvre, précisait le DG de la CNPS, voulait « épargner les désagréments que pourrait causer la stricte application des nouvelles mesures de refus de délivrance ou de retrait de leur passeport ».

A la même période, la CNPS viendra à Douala pour une rencontre avec les patrons de la capitale économique, question de leur montrer la situation et des actions en vue, pour le recouvrement forcé. Lors de ces assises, l’on apprendra que 16 000 assurés sociaux sont dans l’incapacité d’être pris en charge, parce que «  leurs employeurs sont lourdement endettés auprès de la CNPS. Aujourd’hui, la situation s’est tellement dégradée que seulement le quart d’entreprises sont en règle », avait dévoilé Noël Alain Olivier Mekulu Mvondo Akame. Qui ajoutait en outre que seulement 7000 sur 30 000 entreprises actives sont à jour du paiement des cotisations sociales de leurs employés.

Aloys Onana

Partager

Read Previous

Pisciculture : l’aquacole Mavecam se lie au danois Aller Aqua pour la production des aliments de poisson au Cameroun

Read Next

Rencontre économique : une importante formation en RSE annoncée à Douala

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More