Nomination : Louis Banga Ntolo prend les rênes de la BVMAC

A compter de janvier 2022, un nouveau patron prendra la direction générale de la Bourse des Valeurs Mobilières de l’Afrique Centrale (BVMAC), dont le siège est à Douala. « Statuant sur la nomination d’un nouveau directeur général, le conseil d’administration, après avoir examiné le rapport du comité des nominations et des rémunérations et entendu les deux candidats retenus, a décidé de nommer Monsieur Louis Banga Ntolo au poste de directeur général de la BVMAC pour un mandat de quatre ans à compter du 1er janvier 2022. Le Conseil d’Administration a remercié Monsieur Jean-Claude NGBWA pour les services rendus au cours de son mandat », apprend-on de source officielle.

Le Conseil d’Administration de la BVMAC s’est réuni en session ordinaire le 25 octobre 2021 en mode semi-présentiel à Libreville, Gabon, sous la présidence de Henri-Claude Oyima, son Président statutaire. D’autres sujets étaient également au menu de ces assises. Le conseil d’administration a, ensuite, approuvé les recommandations du comité d’audit et instruit le directeur général de leur mise en œuvre selon le calendrier défini. Par ailleurs, le Conseil d’administration a pris note de l’admission à la cote de la BVMAC des emprunts obligataires de l’État du Congo « EOCG 6,25 % NET 2021-2026 » et de l’État du Gabon « EOG 6 % NET 2021-2026 », d’une part, et des actions « LA RÉGIONALE », d’autre part.

Par ailleurs, l’on a adopté le statut du personnel de la BVMAC qui rentre en vigueur à la date de sa signature. Aussi, examinant la situation récente du marché boursier, le Conseil d’Administration a noté une belle progression de la capitalisation boursière, une amélioration du volume des transactions boursières et le paiement de dividendes par deux sociétés cotées. Le Conseil d’Administration a instruit le Directeur Général à poursuivre les actions de dynamisation du compartiment actions de la cote de la BVMAC.

Il a en plus été instruit au nouveau e directeur général de tout mettre en œuvre pour étendre les efforts de sensibilisation des émetteurs dans tous les pays membres de la CEMAC. A ce sujet, il y a fort à faire. Car lors de la semaine de l’investisseur à Douala du 12 au 15 octobre 2021, Nagoum Yamassoum, président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf) avait rappelé l’engagement des six Etats de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) à tout faire pour encourager des entreprises à apporter  à peu près cinq ou six entreprises chacun. « Il y a trois États qui nous ont déjà envoyé des listes. Il s’agit du Congo, la Guinée équatoriale et dernièrement le Gabon. Nous continuons d’attendre la réaction des autres. »

Titulaire d’un doctorat en banque, monnaie et finance de l’Université Lumières Lyon II, le Camerounais Louis Banga-Ntolo, recruté à la suite d’un appel à candidatures rendu public le 1er mars 2021, remplace à ce poste son compatriote Jean-Claude Ngbwa, qui présidait aux destinées de la Bvmac depuis le 4 juillet 2019.

Reine Kouna

Partager

Read Previous

Antiterrorisme : la Russie empêche le piratage d’un porte-conteneurs panaméen parti du Togo pour le Cameroun

Read Next

High-Tech : WhatsApp ne sera plus disponible sur certains smartphones à partir du 1er novembre

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More