Encadrement : The Okwelians met 14 jeunes gladiateurs du leadership sur le terrain

Des récipiendaires ainsi que des invités de marque.

Ils ont eu 9 mois pour affronter un nombre incalculable d’épreuves afin d’être reconnus comme récipiendaires de la première cuvée des The Okwelians Felloship for young cameroonians leaders,  dont la cérémonie de clôture a eu lieu le 16 octobre 2021 à Souza, une banlieue de Douala. «  Le succès, c’est une longue suite d’échecs. C’est un long voyage. Le leadership est exigeant, il est passionnant. Mais c’est une longue suite d’échecs. Et surtout, ne soyez pas découragés. Ce dont a besoin le monde en général c’est une masse critique de leaders. C’est parce qu’en semble on agit dans une vision commune qu’on arrive à faire ce changement auquel nous aspirons tous », indique Emmanuel de Tailly, directeur général de la Société anonyme des brasseries du Cameroun (SABC).

Qui ajoute. « Nous sommes les gens que nous fréquentons. Fréquentez toujours les personnes les plus diverses, celles qui vous ressemblent le moins, ou si elles vous ressemblent le plus, de celles dont vous serez complémentaires, mais surtout, fréquentez des personnes qui soient à un niveau tel que, ensemble vous allez révolutionner ce monde, puisque nous sommes à la croisée des chemins. »

Quelques récipiendaires en présentiels.

Pour la cérémonie de fin de formation, jacques Jonathan Nyemb, président du Think Do Tank connu sous l’appellation  The Okwelians  a invité des figures emblématiques du management. En dehors du patron de la SABC, le leader et fondateur de Routd’Af, le président André Siaka, Alain Malong, d’Allucam, ou encore, Célestin Tawamba, président du Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam), entre autres. « Le leadership c’est une façon d’être, c’est  une vision, c’est un engagement, un dévouement. On se dit que ce n’est pas une norme, mais quand on pense à Madiba, à Gandhi, Schumann, à Jean Paul II, on se dit que le leadership c’est quelque chose. Et lorsqu’on fait des mathématiques, on se dit qu’il y a des suites géométriques de raison 14. C’est que, chacun d’entre vous peut inspirer 14 autres personnes et cela, pendant quatre années.Quel serait le chiffre des futurs leaders que vous aurez vous-mêmes inspirés ?  38 416 personnes. En quatre ans, si chacun d’entre vous inspire 14 autres personnes et que ces 14 autres personnes inspirent 14 autres personnes, ce sont 38 416 personnes qui seront inspirées. » « L’enseignement qu’il faut tirer de cela c’est que seul on va peut-être plus vite mais ensemble on va définitivement plus loin. Et vous êtes déjà 14, c’est beaucoup. Restez soudés, restez ensemble, parce que vous irez définitivement plus loin », souligne Emmanuel de Tailly.

Les récipiendaires apprécient ce programme qui leur donne de nouvelles idées pour une Afrique plus dynamique. « Ils ont un programme qui est fascinant, ils nous ont fait comprendre que c’est nous-mêmes les jeunes qui devons être les acteurs du développement de notre pays, qu’on ne devrait plus attendre que ce soit d’autres personnes qui travaillent pour l’émergence du Cameroun, mais que nous les jeunes devons prendre les choses en main », se félicite Dominique Tchana ; ingénieur agronome, leader d’association et lauréat.

Une forte présence de jeunes femmes.

Attention, rien n’est terminé. Il faudra rester axé sur tout ce qui pourra contribuer à développer chaque univers où un acteur  de The Okwelians Felloship for young cameroonians leaders se trouvera. « Maintenant vous avez une mission. Cette mission  c’est de replacer ce continent, replacer notre pays au centre du monde. Et dans le cadre de cette mission, je crois que durant ce programme, vous avez reçu tous les outils nécessaires pour pouvoir y arriver. Vous avez reçu tous les outils nécessaires pour créer cette société participative, cette société collaborative et cette société inclusive que nous appelons de nos vœux. Vous avez reçu tous les outils pour véritablement transformer votre pays et faire émerger ce Cameroun fier, prospère et solidaire. » « Vous  aussi devez emmener plein d’autres personnes à rejoindre ce groupe. Je ne sais pas si ce sera 38 416 que vous allez emmener en quatre ans, mais dans tous les cas, c’est votre mission. Nous espérons que vous allez partir à la conquête de ce Cameroun fier, prospère et solidaire et que vous allez faire émerger au Cameroun et dans le monde cette société participative, collaborative et inclusive.  Nous sommes très fiers de vous », déclare Jacques Jonathan Nyemb.

Fondé en février 2020, The Okwelians est un Think Do Tank de femmes et d’hommes  désireux de promouvoir, par le leadership éthique, une culture d’innovation sociale au Cameroun. Le nom Okwelians vient du verbe ‘’Okwele’’ (apprendre en Duala) et reflète la vision du leadership du Groupe.

The Okwelians Felloship for young cameroonians leaders est un programme qui permet de capaciter les jeunes leaders d’association pour leur donner des outils afin qu’ils impactent pour un Cameroun fier et solidaire. Le Groupe est axé sur l’humilité, le discernement et la confiance.

Aloys Onana  

Partager

Read Previous

Infrastructures : en trois ans, le port de Kribi affiche de fortes performances et attend des investisseurs

Read Next

Jean Emmanuel Pondi : « Il y a quelque chose d’étrange à être en devenir pendant 60 ans »

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More