Pension : après la revalorisation de 20 %, la CNPS dépensera en moyenne 12 milliards de FCFA

Immeuble siège de la CNPS à Yaoundé

Le président de la République Paul Biya  a signé un décret le 8 juillet 2020. « Les pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès, en vigueur au 31 mars 2016, sont revalorisées d’un coefficient de 20 % pour compter du 1er août 2020. » Cette mesure, apprend-on de sources officielles, touche en moyenne 100  milles camerounais pensionnées auprès de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

L’entreprise se dit être prête à soutenir cette majoration qui arrive en temps du covid-19. « Au plan financier cela devrait représenter entre 12 et 13 milliards sur l’année, c’est soutenable, c’est faisable. Nous sommes préparés », confie Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo Akame, Directeur général de la CNPS. Qui ajoute. « C’est quelque chose que le Président de la République avait déjà évoqué il n’y a pas longtemps – promettant aux pensionnés qui n’avaient pas bénéficié d’augmentation automatique de la réforme de 2016 – leur promettant une augmentation substantielle de leurs pensions en l’occurrence  de 20 %. Chose promise, chose faite. »

Une explication basée sur la rétrospection pour mieux cerner la revalorisation actuelle. « La réforme de 2016 avait opéré une réforme paramétrique sur les taux de cotisation et forcément augmentait automatiquement les pensions retraite qui contribueraient au nouveau régime ; donc les travailleurs qui étaient en fonction en fin 2016, ceux qui bénéficiaient déjà de leurs pensions, donc qui ne contribueraient pas au nouveau système avaient déjà leurs pensions figées. C’est ceux-là qui bénéficient aujourd’hui de ce grand geste du président de la République, valorisant ainsi le niveau des sommes qu’ils perçoivent. »La CNPS est une entreprise aux performances solides, à en juger par les prouesses de 2018 : 216 milliards de FCFA de chiffres d’affaires, un résultat net de 75,56 milliards de FCFA, 330e  entreprise du continent selon le 21e classement du magazine Jeunes Afrique (édition N°3090 qui classe les 500 meilleures entreprises du continent), la CNPS ne frémit donc pas, face à la mesure présidentielle indiquée plus haut. « Je veux rassurer tous ces pensionnés bénéficiaires des nouveau taux qu’ils recevront dès le mois prochain leurs pensions aux taux actuel », martèle le Directeur général.

A.O

Partager

Read Previous

Conférence internationale : les routes africaines au cœur d’un débat en Côte d’Ivoire

Read Next

Affaire Vision 4 : l’opérateur économique Gallus Fouda apporte son soutien à A mougou Belinga

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *