Affaire Vision 4 : l’opérateur économique Gallus Fouda apporte son soutien à A mougou Belinga

Gallus Fouda, opérateur économique

Quand il faut voir ce que mon frère Amougou Belinga a dit le 1er juillet 2020, ce n’est qu’une vérité, avec un « V » majuscule. Il ne s’est pas adressé aux Beti pour moi. Je suis un Bantou. Il a parlé en parabole. Le vrai Beti c’est l’homme Manguissa, l’original Beti c’est l’homme Manguissa, nous qui avons traversé sur le dos du serpent. S’il faut analyser ce qu’il a dit, nous constatons – moi personnellement –que l’ennemi de l’homme Beti, c’est l’homme Beti, parce que c’est les Beti qui ont cassé T. Bella qui faisait la fierté. C’est eux qui ont cassé Zogo Andela etc. Quand un Béti voit son frère évoluer il casse !

Amougou Belinga est le seul homme d’affaires Beti. Donnez-moi le nom d’un autre ! Mais à l’Ouest ils sont nombreux. Il y a un proverbe qui dit dans mon village que le tonnerre gronde, et vise une cible bien précise.  Amougou Belinga sait à qui il s’adressait. Et ceux-là savent ce qu’ils lui ont fait et il se rend compte que c’est les Beti qui lui font cela. Cela  entre dans nos habitudes, ces gens n’aiment pas voir leur frère évoluer. Moi je ne peux que l’encourager parce que ce qu’il fait, beaucoup de camerounais ne le font pas. Il a beaucoup investi à Yaoundé. Combien de Beti ont investi à Yaoundé ? Il y a combien d’hommes d’affaires du Centre qui ont investi à Yaoundé ? Tout le monde qui veut donner du travail est combattu à 280 % ! Amougou Belinga donne du travail aux Camerounais. Alors pourquoi le combattre ?

Je vais vous dire une chose. Ernest Obama, j’ai pitié de lui. C’est un enfant. Il a été conseillé, qu’il aille demander pardon. La loi du carma existe.  Je vous raconte une histoire. Le président Ahidjo a fabriqué celui qu’on appelait Henri Bandolo. Un très grand journaliste. A peine le président Ahidjo meurt, il sort un ouvrage, ‘’La Flamme et la fumée’’. La loi du carma existe. J’attire l’attention des jeunes. Vous qui êtes jeunes, c’est vous qui avez détruit ce pays.

Paul Biya a travaillé avec les moins lettrés. Il est resté tranquille. Quand il prend le pouvoir à 49 ans, il élimine les gens qui avaient un certain âge. Il a pris les jeunes. Beaucoup de gens qui sont en prison, il y a 20 ans, ils avaient quel âge ? Montrez-moi un seul immeuble de Paul Biya à Yaoundé ?

Siyam Siewé a été nommé ministre à 38 ans, Kaparan a été nommé ministre à 27 ans. Alamine Ousmane Mey a été nommé ministre à 43 ans. Des entreprises ont toutes disparu : on a fermé l’ONCBP, la Regifercam, Camship, Cellucam, les Sacheries, Camair etc. où en sommes-nous ? Des décisions qu’ils prennent, ils se moquent de Paul Biya et après ils demandent ce qu’il a fait pour le Cameroun: C’est de la méchanceté ! Car tout ce qu’il décide, on fait le contraire. Il dit émergence en 2035, made in Cameroon. Mais quand il donne 340 milliards pour construire le port de Kribi et qu’on en fasse un complexe industrialo portuaire et créer 12 mille emplois, cela veut dire que chaque famille va nourrir au moins une personne.

A Kribi on nous a sorti un port de 650 m², divisé en deux quais. Le terminal à conteneurs a 385 mètres et le KPMO a 235 mètres, un bateau a 218 mètres. Le port de Kribi est un mort né. Les gens ne le savent pas. KPMO a pris le port avec l’handicap technique. On a traité 75 navires sans problèmes et quand on produisait les recettes, le PAK prenait 50 %, nous prenions 50% mais c’est KPMO qui fait  tout le travail. C’est bête, c’est méchant, c’est cruel. Les vrais opposants sont ceux qui sont contre  la volonté du chef de l’Etat, qui prennent 80 % (de la gestion du port de kribi, Ndlr) ils remettent à quelqu’un d’autre, qui créent des problèmes aux créateurs de richess. Nous allons nous développer quand ? La façade maritime ne doit pas être donnée aux étrangers par exempl. Ce que je dis-là, ce n’est pas le problème de KPMO uniquement, c’est le problème de nous tous, car ceux qui sont avec Paul Biya ont donné 80 % du terminal polyvalent aux étrangers et 20 % aux nationaux.

C’est les mêmes qui veulent créer des problèmes à Amougou Belinga, ces gens qui ont cassé Camtainer, Régifercam, etc. pour les donner aux « blancs », tout cela pour fragiliser le Chef de l’Etat. Le spectacle que certaines hautes autorités Beti se livrent contre le patron de presse du Groupe L’Anecdote ne peut pas ne pas emmener les autres à se moquer du peule Beti. Il y en a qui ont plus de milliardaires, et qui sont solidaires, pas parce qu’il leur manque des points de désaccords, mais parce qu’ils sont solidaires. Nous n’avons qu’une seule buchette d’allumette qu’on veut casser ! C’est injuste ! Etre un fonctionnaire véreux, c’est malheureux et cela l’est encore plus lorsqu’on se dresse contre ses compatriotes, et contre ses frères d’une même aire géographique à cause de sordides rivalités. Il faut que cela cesse, vivement ! Le fait que le président du Groupe de presse L’Anecdote crée des emplois, il doit être soutenu.

Douala, 7 Juillet 2020

Gallus Fouda

Partager

Read Previous

Pension : après la revalorisation de 20 %, la CNPS dépensera en moyenne 12 milliards de FCFA

Read Next

UBA Group : nomination de deux directeurs généraux adjoints pour le Nigeria et l’Afrique

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More

La Caisse nationale de pr...

Read More

Le puissant p...

Read More