Différend : 14 milliards de FCFA réclamés à Victor Fotso

La controverse est née à la suite de deux chantiers, notamment la construction d’une église et de l’hôtel de ville de Bandjoun.

Entre Victor Fotso, le tout et Guy Bertrand Temba, c’est la guerre totale. Le célèbre milliardaire de Bandjoun –Ouest Cameroun- est accusé par son ancien architecte qui lui réclame beaucoup d’argent.  En réalité, il s’agit là d’un ancien problème, qui couve sous la cendre depuis une décennie. C’est donc la suite du feuilleton judiciaire qui a vu le milliardaire de Bandjoun trainer son partenaire d’affaires Guy Bertrand Temba en justice en 2008. Il l’accusait alors d’abus de confiance dans des marchés de finition et d’équipement de  l’Eglise Christ Roi de Mbouo. Un autre chantier fait partie du différend, l’hôtel de ville de Bandjoun. Tous deux avaient été confiés à Guy Bertrand Temba.

Ainsi, lors de la conférence de presse que ce dernier a organisée à Douala le 9 octobre 2019, l’architecte   Guy Bertrand Temba et son avocat, Blaise Nono, ont annoncé leur engagement à renouveler  cette année en cours l’assignation en paiement et en dommages et intérêts pour le préjudice que lui aurait fait subir Victor Fotso. « Nous avons initié une assignation en paiement et en dédommagement contre sieur Fotso Victor qui se bute à la crainte des huissiers à pouvoir servir ce Dieu au-dessus de la loi », indique le plaignant et son conseil.

Les deux hommes expliquent qu’ils ont tenté sans succès de déposer leur plainte au Tribunal de grande instance de Bafoussam. Là-bas  ils ont trouvé un mur, face aux huissiers qui redouteraient les représailles du milliardaire.  En effet, « les hommes de loi craignent » de remettre l’assignation du sieur Temba. Cette action fait suite  à la condamnation prononcée contre lui par la Cour d’appel de l’Ouest saisie par son adversaire après le premier verdict défavorable prononcé en 2012. L’architecte, annonce alors réclamer 14 milliards 571 757 530 de Victor Fotso. Ce montant est justifié. Il s’agit de divers préjudices imposés Victor Fotso et subis par son ancien architecte, qui l’accuse d’avoir fait disparaître son entreprise et d’avoir contraint au chômage, à la pauvreté sa propre personne, sa famille et celles des personnes qu’il employait.

 En rappel, Guy Bertrand Temba a été poursuivi en 2008 par Victor Fotso pour  abus de confiance devant le  tribunal de première instance de Bafoussam. Son entreprise ETB-CAM avait obtenu deux contrats qui concernaient les travaux de finition de l’Eglise Christ Roi de Mbouo et l’équipement de l’hôtel de ville de Bandjoun.  Précisément, cette entreprise devait décorer le lieu de culte, construire le gros-œuvre, finir la clôture, aménager la cour de l’hôtel de ville.

Lors du procès, il avait été accusé d’avoir détourné /dissipé 397 millions de  Victor Fotso selon ses accusateurs  pour acheter des matériaux d’équipement et de finition. La décoration de l’église, construction du gros-œuvre, finition de la clôture, aménagement de la cour de l’hôtel de ville, aménagement de la cour de l’hôtel de ville. Ceux qui l’accusaient affirmaient qu’il avait reçu 809 062 027 francs. Les travaux devaient être livrés en novembre 2007 selon les clauses du contrat.

A en croire le mis en cause et en attendant les explications du camp Fotso, l’on retient que  Guy Bertrand Tamba n’aurait pas acheté tout le matériel et a été accusé de n’avoir fait les travaux qu’à hauteur de 400 millions. Lui, a confié au tribunal que Fotso devait lui avancer 180 millions pour entamer les travaux ne l’a pas fait et qu’il a dû injecter 70 millions pour commencer afin d’éviter la résiliation de contrat qui s’annonçait.  Le plaignant dit  avoir reçu des sommes d’argent de Fotso mais a réalisé des travaux supplémentaires de l’ordre de 139 millions pour les deux chantiers et investi de sa propre poche 74 millions de Francs.  Au cours du premier procès, le plaignant soutenait que le milliardaire de Badjoun lui devait 400 millions de FCFA. Il expliquera qu’il a réalisé des travaux à 76% pour un coût 934 millions après n’avoir reçu que 534 millions de Fotso. Des brouilles ont commencé.  Après  40 jours passés dans une cellule de la police judiciaire et une détention de 8 mois à la prison centrale de Bafoussam  Guy Bertrand Temba va être déclaré non coupable d’abus de confiance et  acquitté en appel en 2012. Seulement il  sera condamné par la Cour d’Appel de l’Ouest en 2014 pour escroquerie. Une infraction qui selon son le conseil, a été écartée par le juge d’instruction. Le plaignant attend tranquillement   14 milliards 571 757 530.

Albright Fandono

Partager

Read Previous

Corruption : Un douanier sanctionné pour un pot-de-vin de 18 millions de FCFA

Read Next

Consommation : Plongée des normes dans les vidéos

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More