Home » Urbanisme : Douala dépense 500 millions FCFA par mois pour l’éclairage public

Urbanisme : Douala dépense 500 millions FCFA par mois pour l’éclairage public

by EDC
0 comment

Roger Mbassa Ndine, le super maire de la capitale économique  dit délaisser de plus en plus les ampoules jaunes, jugées très gourmandes en énergie.

C’est l’un des défis du super de la capitale économique du Cameroun : éclairer la ville dont il a la charge. La lumière, se convainc l’élu municipal, contribue à la sécurité des habitants, tout comme elle permet de fluidifier la circulation et de faire tourner l’économie même à la nuit tombée dans cette ville qui reçoit en moyenne 100.000 nouvelles personnes par an.

Roger Mbassa Ndine confesse que l’année 2022 aura été une année difficile certes, mais des progrès importants ont été accomplis. « Nous avons réalisé des marchés publics, essayé de faire face à l’incivisme. Nous avons mis l’accent sur l’éclairage public pour rendre la ville belle, la sécurité est essentielle », explique le super maire de la capitale économique qui dévoile ce que la ville dont il tient les rênes dépense en quatre semaines pour s’éclairer. « 500 millions par mois [6 milliards par an, Ndlr]. Nous avons commencé à délaisser les lumières jaunes qui nous coûtent cher. »

L’exécutif en poste à la communauté urbaine de Douala (CUD) est également engagé sur plusieurs fronts à la quête du bien-être de la population de la capitale économique. De l’évacuation des eaux de pluie à la mobilité urbaine en passant par des infrastructures marchandes. « Nous avons construit de nouveaux drains, un travail qui sera intensifié, tout comme nous maximisons la pose de pavés sur certains tronçons pour donner plus de possibilité à la circulation. »

Face à la presse le 10 janvier 2023 dans le cadre d’un échange, Roger Mbassa Ndine a levé d’importants pans de voile sur l’action de la CUD en vue de donner plus de gaieté à la capitale économique. Ainsi, apprend-on, la construction de la maison de la culture Sawa est achevée et l’inauguration est dans le pipe, la Socatur en charge du transport urbain recevra une subvention plus importante, l’hôpital Laquintinie devra voir ses moyens être renforcés. «  Nous allons mettre un accent sur la culture et le social. D’autres projets sont en vue. Nous travaillons avec des entreprises pour que la ville crée plus d’emplois. On estime que c’est 20.000 demandes d’emploi qui sont reçues, la demande est forte, il faut voir comment travailler ensemble. Nous avons fait des progrès, notre action se ressent », indique le maire de la ville de Douala.

 Qui confie avoir réglé de nombreuses dettes de la CUD : en 2020 c’est 22 milliards de dettes qui ont été épongées, et en 2021, une enveloppe de 15 milliards a été nécessaire pour ce faire. « Nous avons la volonté de nous désendetter », souligne Roger Mbasse Ndine qui annonce un emprunt obligataire les mois à venir. «En perspective, nous allons faire de Douala une ville historique, donner à Douala le visage d’une ville industrielle, une ville attractive », s’engage le super maire de Douala.

Aloys Onana

You may also like

Leave a Comment

Economie du Cameroun

Bulletin d'Information

Abonnez-vous à notre newsletter pour de nouveaux articles de blog, des conseils et de nouvelles publications. Restons à jour!

Articles Récents

@2022 – Tous Droits Réservés. Conçu et Developpé par DesignItechs
LinkedIn20
LinkedIn
Share
Instagram
×

Bienvenu sur notre site

Cliquez juste en dessous pour discuter

×