Transport maritime : Kribi conteneurs terminal dope sa compétitivité

Depuis le 8 mai,  Kribi  Conteneurs  Terminal  (KCT) a lancé le  service  hebdomadaire  de  partage  des  navires  des  armateurs  CMA  CGM (MIDAS) et MAERSK (MESSAWA).

Kribi conteneurs terminal (KCT) est dans une phase ascendante de ses performances et surtout, est soucieux du service à rendre à ses clients. Ainsi, le 8 mai 2020, le  navire  « Rhone  Maersk » a été accueilli. KTC explique qu’il s’agit là du lancement officiel du  service  hebdomadaire  de  partage  des  navires  des  armateurs  CMA  CGM (MIDAS) et MAERSK (MESSAWA). En effet, apprend-on, dans  le  cadre  du  nouveau  service  « MESSAWA/MIDAS »,  KCT  manutentionnera  des  navires ayant  des  conteneurs  à  l’importation  et  à  l’exportation  en  provenance  ou  à  destination  du Moyen Orient et d’Asie.

Ce  nouveau  service  permettra  aux  clients  de  Kribi  Conteneurs  terminal de  bénéficier  d’un temps de transit favorable et d’une solution de transport de qualité à l’import et à l’export pour le Cameroun et les pays de sous-région (Tchad et République centrafricaine). Il va renforcer la compétitivité du Port de Kribi  et  accroitre les volumes par la relance des importations et des exportations à partir de Kribi. Le PAK, confie-t-on, amorce ainsi un nouveau défi pour être plus compétitif.  Car en plus de la digitalisation du service de facturation opérationnelle depuis le 1er avril 2020, le lancement du service « MESSAWA/MIDAS » renforce l’attractivité du Port de Kribi. KTC se positionne pleinement comme la porte d’accès maritime majeure  du  Golfe  de  Guinée.  Son  terminal  est  desservi  aujourd’hui  par  quatre  lignes  maritimes  de premier plan : CMA-CGM, NILEDUTCH, MAERSK et MARGUISA.

Constitué  de  Bolloré,  CMA CGM,  CHEC  et  un groupement  d’actionnaires  Camerounais,  le  consortium  Kribi  Conteneurs  Terminal  est  le concessionnaire  du  terminal  à  conteneurs  du  port  en  eau  profonde  de  Kribi.  KCT  offre  à  la  chaîne logistique  Camerounaise  une  infrastructure  moderne,  adaptée  à  la  nouvelle  génération  de  navires transocéaniques, dont les quais de 350 mètres peuvent  accueillir des navires ayant une capacité allant jusqu’à 11 000 EVP. Les Infrastructures et les équipements sont conformes aux meilleurs standards internationaux.  Véritable porte d’entrée sur le Cameroun et ses pays de l’hinterland, comme le Tchad ou la République Centrafricaine, ce nouveau terminal est appelé à faciliter l’essor du commerce régional et accélérer  la  croissance  économique  du  pays.  Kribi  Conteneurs  Terminal  souhaite  également  se positionner comme un hub de transbordement.

Roger Powell Messasa

Partager

Read Previous

Impôts : 537 milliards de FCFA collectés au premier trimestre

Read Next

Transport aérien : le Cameroun pose ses conditions aux passagers d’Air France

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *