Télécom: MTN Cameroon injecte 300 milliards de FCFA pour son déploiement

MTN CAMEROUN

Pour 2019, cette entreprise prendra pied dans la réduction de la fracture numérique et tend la main aux entreprises publiques en charge du numérique.

La concurrence dans l’univers des télécoms au Cameroun pousse MTN Cameroon à se renouveler au quotidien. Etant donné que les clients eux-mêmes deviennent au fil des jours très exigeants. Il faut donc répondre à leurs caprices, mais aussi rendre encore plus performant le réseau, question d’être compétitif. Cela demande des efforts financiers non négligeables. « Au cours des trois dernières années, nous avons  investi plus de trois cents milliards de francs CFA dans la mutation de notre réseau. L’effort ainsi consenti en peu de temps, représente pratiquement la moitié des investissements que nous avions réalisés en 15 ans sous notre première licence entre 2000 et 2015 », confesse Hendrik Kasteel, directeur général de MTN Cameroon.

Des investissements certes, mais cette entreprise des télécoms n’oublie pas des moments difficiles qu’elle a passés. Des saccades causées par la crise sociopolitique qui a cours dans la partie anglophone du Cameroun ainsi qu’à la mise à niveau de son fichier de clients. Des répercutions ici dans un cas comme dans l’autre sont profondes. « Nous avons également payé le prix de la perte de 3 millions d’abonnés dont l’identification n’était pas suffisante et que nous avons dû déconnecter de notre réseau, pour nous conformer en tant qu’entreprise citoyenne à la réglementation en vigueur en matière d’identification des abonnés.  Nos performances, sont par ailleurs, fortement impactées par la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest où MTN détient 60% des parts de marché du secteur des télécommunications. »

Challenges

L’année 2019 commence avec des nouvelles que le top management salue. L’agence internationale Ookla, leader mondial dans la mesure des performances des réseaux mobiles, vient de certifier que MTN a le réseau le plus rapide du Cameroun, en somme, le meilleur réseau internet dans le pays, a-t-on appris le 31 janvier à Douala lors des vœux de MTN Cameroon à la presse. De quoi viser loin. Deux solutions sont dans le pipe. La première se présente sous la forme d’un smartphone « performant » et à la portée de toutes les bourses et qui sera bientôt sur le marché. « Avec cette solution, va ainsi lever l’obstacle que constituait le coût d’acquisition d’un smartphone, qui empêchait jusqu’ici de nombreux Camerounais de tirer profit des avantages des réseaux 3G et 4G », indique le directeur général. Qui annonce que le deuxième solution est un modem mobile d’accès à internet 4G. Il s’agit d’un petit gadget que l’on peut glisser dans la poche et emporter partout pour se connecter smartphones, tablettes et ordinateurs en haut-débit.

Il est donc question de vulgariser davantage le numérique, dans ce monde de plus en  plus digital. Autant unir les forces. « Peut-être faudrait-il créer des synergies utiles entre le secteur public et le secteur privé pour accélérer la transformation digitale souhaitée. Et pourquoi ne pourrions-nous pas envisager des partenariats solides avec des acteurs publics tels que CAMTEL et CAMPOST, pour aller plus vite et plus loin, ensemble ? Suggère le patron de MTN Cameroon.

Aloys Onana

 

Partager

Read Previous

Encombrement: 3000 occupants illégaux sur la place portuaire de Douala

Read Next

Bientôt un pont entre le Cameroun et la Guinée équatoriale

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More

Read More