Santé publique : Nestlé Cameroun se penche sur la question du sel à consommer par chacun de nous

Panel Symposium Nestlé.

Le 12 mars 2021 à Douala, Nestlé Cameroun a sensibilisé les cardiologues sur le bon usage du sel pour une alimentation saine et équilibrée. Une rencontre riche en enseignements. Tant sur le taux de  sel que chaque acteur de la vie en société doit consommer que sur les dangers de la consommation excessive du sel ou encore de la sous consommation de cet ingrédient particulier.  

Pour mieux faire passer le message, quelques figures très respectées de l’univers cardiologique ont été invitées : Dr. Audrey MONKAM, Cardiologue en service à l’Hôpital Gynéco Obstétrique et Pédiatrique de Douala.  Pr. François ZAMBOU, Chef du Département des sciences physiologiques et Biochimie à la faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques de l’Université de Dschang et coordonnateur du Master professionnel en nutrition de santé publique, diététique et éducation nutritionnelle de l’Université de Dschang.

Tous ont édifié les participants sur le rôle du sel et ses bienfaits dans l’organisme ; les risques et les conséquences d’une sous[1]consommation ou d’une consommation excessive de sel sur la santé ; sans oublier les conseils et astuces pour une consommation appropriée de sel dans une alimentation saine et équilibrée au Cameroun.

Selon les experts, la consommation excessive de sel est considérée comme l’un des facteurs de risque de l’hypertension artérielle. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 1, 13 milliards de personnes dans le monde sont atteintes d’hypertension et les deux tiers vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

D’autres données qui pourraient faire sursauter. Au Cameroun, ont précisé les voix autorisées invitées, il est estimé que la prévalence de l’hypertension artérielle est d’environ 30% de la population adulte et ce chiffre pourrait passer à 40 % d’ici 2025 si rien n’est fait. « Dès lors, il est important de promouvoir une consommation responsable de sel au sein des communautés », apprend-on.

Le symposium a pu ressortir les points essentiels à retenir : le sodium est un nutriment essentiel, nécessaire pour le fonctionnement normal des cellules de l’organisme. L’OMS recommande une consommation inférieure à 5g par jour (soit l’équivalent d’une cuillère à café de sel par jour) afin de prévenir les maladies cardiovasculaires. Les professionnels de la santé doivent éduquer les consommateurs sur la nécessité de réduire la consommation de sel au quotidien. Le sel est bon pour le cœur, mais consommé à l’excès il est un danger pour la santé.

Ce symposium, souligne-t-on, était en droite ligne avec la raison d’être de Nestlé qui repose sur la conviction selon laquelle une bonne alimentation a la force d’améliorer la qualité de vie de tous aujourd’hui, ainsi que celle des générations à venir.

Les travaux avaient pour thème. «  Le bon usage du sel pour une alimentation saine et équilibrée ». C’était à l’occasion du 12e  Congrès scientifique de la Société Camerounaise de Cardiologie qui s’est tenu du 10 au 12 mars 2021, à Douala et qui a rassemblé, les professionnels de la santé, les experts du gouvernement, les enseignants, chercheurs, ainsi que les représentants du secteur privé et les médias.

Aloys Onana

Au Cameroun, ont précisé les voix autorisées invitées, il est estimé que la prévalence de l’hypertension artérielle est d’environ 30% de la population adulte et ce chiffre pourrait passer à 40 % d’ici 2025 si rien n’est fait.

Partager

Read Previous

Santé publique : Nestlé Cameron se penche sur la question du sel à consommer par chacun de nous

Read Next

ENEO : 800 millions de FCFA perdus en deux mois à cause des feux de brousse

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *