Rencontre business : le Festival Femme Numérique se prépare

La grand-messe des amazones du numérique est en pleine préparation. Cette année, Le Festival Femme Numérique( (FFNUM)) se déroulera du 4 au 8 mars. L’édition 2021 se veut plus originale, en ces temps de pandémie. Le thème porte donc sur ‘’Numérique et leadership féminin : parvenir à un avenir égal dans un monde Covid-19’’. « La pandémie Covid-19 a mis en lumière l’importance de l’accès au numérique en temps de crise mais aussi l’augmentation de la fracture numérique du genre. Sachant que 90% des emplois dans le monde comportent déjà une composante numérique selon Union Internationale des Télécommunications, avant même la pandémie, la probabilité qu’une femme possède un téléphone mobile dans les pays à revenu faible et intermédiaire était de 8 % inférieure à celle d’un homme. Il est primordial de soutenir les efforts des gouvernements afin de rattraper le gap causé durant la crise sanitaire en termes d’autonomisation des femmes et jeunes filles dans les technologies clés du futur notamment le numérique », indique-t-on au sein de ce regroupement de femmes hyper patronnées du numérique.  

En ces temps de covid-19, la vie économique a connu une transmutation totale, ressortant au grand jour la portée du numérique, pont incorruptible face au coronavirus. Seulement, beaucoup de personnes ont découvert leurs limites pour participer aux webinaires, y poser des questions, tirer profit de ce nouveau mode de travail à distance, l’adopter même de telle sorte que même après le covid-19, que le savoir reste et que les hommes et les femmes aient accès aux différents savoirs où qu’ils soient, sans différences entre genres humains. « Le Festival Femme numérique a pour principal objectif de contribuer à la réduction de la fracture numérique du genre au Cameroun et d’autres pays d’Afrique francophone en facilitant aux femmes et jeunes filles l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication en particulier la technologie numérique. Ce programme vise également à contribuer à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) notamment », relève le FFNUM.

Les travaux prochains ont donc pour missions  de renforcer les capacités des femmes et des jeunes filles dans le numérique pour les aider à saisir des opportunités dans un monde Covid-19, sensibiliser et outiller les jeunes filles dans les universités et les écoles aux opportunités et enjeux du numérique afin d’accroitre leur employabilité et leur insertion professionnelle au sein des entreprises, participer à l’inclusion des femmes et jeunes filles dans le numérique au Cameroun et en Afrique francophone.

La rencontre vise donc les étudiantes,  collégiennes, lycéennes, autres jeunes filles attachées au numérique, des entrepreneures, freelancers, des femmes cadres d’administration, celles cheffes d’entreprise (s), sans perdre de vue des femmes sans emploi. « Pour cette troisième édition du FFNUM, la cérémonie d’ouverture officielle se tiendra en ligne en présence des membres du gouvernement au Cameroun mais aussi d’autres pays en Afrique francophone. A l’occasion nous réunirons des leaders du secteur du numérique notamment les représentants des organisations internationales, des entreprises, les leaders de la société civile et des membres du gouvernement du secteur des TIC, Télécommunications et de l’économie numérique », confie l’équipe organisationnelle.

Les thèmes à développer pendant ces assises porteront sur Covid-19 et numérique : opportunités et défis pour les femmes et jeunes filles en Afrique. Finance digitale : opportunités pour les femmes en Afrique francophone en période de crise. e.Trade for women : opportunités pour les femmes en Afrique francophone. Réussir dans l’économique numérique dans un monde covid-19. E-learning une opportunité pour les femmes en période de crise. Femmes et risques cyber dans un monde numérique en période de crise. Leadership au féminin à l’ère du numérique. Relance économique dans un monde covid-19 : comment se réinventer ? Cyber sécurité et protection des données personnelles et enfin, les métiers du numérique une opportunité pour les femmes en période de crise.

« Le FFNUM se déroulera en présentiel sur 1 à 2 jours et donnera la possibilité à plus de 1000 jeunes filles de découvrir les opportunités du numérique à travers des ateliers numériques, présentations des métiers et des exposes d’experts. La caravane numérique aura lieu dans 4 villes au Cameroun notamment : Douala, Yaoundé, Buea, Ngaoundéré » précise l’équipe organisationnelle qui indique que les inscriptions se font via africanwits@gmail.com .

Aloys Onana

Partager

Read Previous

Finance : pour sa digitalisation, La Régionale va débourser un milliard de FCFA

Read Next

Élevage : grâce à Bernard Njonga, le Cameroun est passé de l’importation de 22 mille tonnes de découpes de poulet à une production locale de 950 mille poussins de chair par semaine

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *