Promotion : Nestlé nomme la première femme directrice d’usine en Afrique Centrale et de l’Ouest

Joëlle Abega

Joëlle Abega-Oyouomi, de  Nestlé Côte d’Ivoire est la toute première femme directrice d’usine Nestlé en Afrique Centrale et de l’Ouest. Un couronnement qui arrive après de longues années. Il y a près de 20 ans, lorsqu’elle rejoint Nestlé en tant qu’associée de recherche.  elle a  de  grandes  ambitions  professionnelles,  mais  la  gestion  d’une  des  plus  grandes usines de production de bouillons en Afrique ne fait pas partie de ses plans à l’époque.

Ce qui a changé, avec à la clé, une belle promotion. La nouvelle promue dit sa joie. « J’étais jeune, pleine d’expectatives et avec une grande envie d’apprendre. J’avais une vision restreinte de ce que je pourrais faire dans ma carrière, mais Nestlé m’a  préparée à beaucoup plus que ce que j’attendais. »

En ce début d’année 2020, elle est devenue la première femme africaine à diriger une usine Nestlé en Afrique Centrale et de l’Ouest, bousculant ainsi l’idée traditionnelle d’un secteur d’activité dominé par les hommes. Joëlle dirige l’usine de Yopougon en Côte d’Ivoire, la troisième plus grande usine de Nestlé dans la Région. Ici, les bouillons et les assaisonnements  MAGGI  sont  produits  pour  approvisionner  l’Afrique  Centrale  et  de l’Ouest  –  le plus grand marché de bouillons Nestlé dans le monde, avec plus de 120 millions de bouillons MAGGI vendus tous les jours.

Gravir les échelons                   

Ingénieure  en  technologie  alimentaire,  Joëlle  a  rejoint  Nestlé  en  2001,  travaillant  au développement de produits au Centre de Recherche et Développement (R&D) d’Abidjan, en Côte d’Ivoire.  Elle  a  ensuite  acquis  une expérience  internationale  en recherche  et développement au centre de R&D de Shanghai, en Chine, et au centre de recherche de Nestlé à Lausanne, en Suisse, entre 2003 et 2009.

Elle revient en Côte d’Ivoire, en 2009, en tant que  Responsable du développement de produits, puis est affectée au Ghana en 2015 en tant que  responsable des services régionaux de fabrication pour la Région Afrique Centrale et de  l’Ouest. Un an plus tard, Joëlle est nommée responsable du Centre R&D à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Avant d’occuper son poste actuel, elle a contribué à transformer l’activité laitière du Centre en solutions de céréales saines, à développer l’activité de confiserie grâce à l’application de la science aux plantes de cacao, et à renouveler l’engagement du Centre en faveur d’une nutrition à un prix abordable aux consommateurs africains.

« Sur les 19 années que j’ai passées chez Nestlé, 17 ont été consacrées à l’innovation en matière de R&D », a déclaré Joëlle.  « Je suis heureuse de pouvoir sortir de ma zone de confort  grâce  à  cette  nouvelle  opportunité  dans  le  management,  qui  m’aidera  à  me développer et à relever de nouveaux défis, tout en contribuant à soutenir la croissance de notre entreprise dans la région. C’est aussi une excellente occasion pour moi d’utiliser des nouvelles compétences qui viendront compléter celles que j’ai déjà acquises dans le passé. En faisant ce que j’aime, j’espère aussi inspirer d’autres jeunes femmes africaines à se rendre compte que tous leurs rêves peuvent devenir réalité. »

Source de motivation

Pour  une  jeune  femme  comme  Abigail,  ingénieure  stagiaire  au  Centre  de  formation technique de Nestlé au Nigeria, la nomination de Joëlle est très encourageante. « C’est passionnant de voir de plus en plus de femmes dans des postes de direction, en particulier dans des domaines comme l’ingénierie, où elles n’avaient traditionnellement aucune perspective de progression, où les femmes ne se voient traditionnellement pas gravir les échelons a expliqué Abigail.  Je me sens très motivée et déterminée à travailler dur, sachant que je pourrais profiter de toutes les opportunités, sans préjugés de genre. »

Mauricio Alarcón,  PDG de Nestlé Central and West Africa Ltd  a déclaré. « Nous voyons dans  la  diversité  la  clé  de  notre  croissance.  L’autonomisation  des  femmes  et  le renforcement de l’équilibre de genre dans nos  entreprises nous permettent de mieux servir nos consommateurs. »« Nous  nous  consacrons  pleinement  à  l’autonomisation  d’un  plus  grand  nombre  de femmes dans les secteurs techniques et de gestion, afin d’avoir beaucoup plus de « Joëlles » à l’avenir. C’est la chose la plus intelligente et juste à faire  – pour notre entreprise et pour la société », a-t-il ajouté.

Aperçu

En  Afrique  Centrale  et  de  l’Ouest,  Nestlé  est  présente  dans  25  pays  et  emploie directement  plus  de  5400  personnes.  La  région  compte  neuf  usines  et  trois  unités d’emballage.  En  tant  qu’entreprise  socialement  responsable,  Nestlé  contribue  à répondre aux besoins nutritionnels spécifiques des populations en offrant des aliments et des boissons plus savoureux et plus sains ; proposant une alimentation équilibrée et un  mode  de  vie  sain.  Le  portefeuille  de  Nestlé  en  Afrique  Centrale  et  de  l’Ouest comprend une variété de marques dans plusieurs catégories d’aliments et de boissons, notamment produits laitiers, produits culinaires, café, boissons, nutrition infantile et eau embouteillée.  MAGGI®,  MILO®,  CERELAC®,  GOLDEN  MORN®,  NESCAFÉ®,  NIDO®  et PURE LIFE® sont quelques-unes de nos marques les plus populaires dans la région. La raison d’être de la société est de « libérer le pouvoir de l’alimentation pour améliorer la qualité de vie de chacun, aujourd’hui et pour les générations à venir ».

economieducameroun.com

Partager

Read Previous

Désobéissance civile : le Yaka Mata prend position

Read Next

Manifestation illégale: Martine Lodjo rappelle les commerçants à l’ordre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More