Promotion: les défis qui interpellent Kam Colette épse Sohaing

Elle a été nommée le 9 février 2022, comme présidente du Conseil de gestion de l’Ecole pratique d’agriculture et d’élevage de Kouoptamo, unité opérationnelle de la Chambre d’agriculture, des pêches et des forêts (Capef) pour la Région de l’Ouest par Martin Paul Mindjos Momeny, président de la Chambre d’agriculture, des pêches et des forêts (Capef).

Crée en 1955, la Capef a plusieurs missions que l’unité opérationnelle de Kouoptamo est appelée à respecter scrupuleusement sous la férule de Mme Sohaing comme Présidente du conseil de gestion à savoir, constituer auprès des pouvoirs publics, l’organe consultatif et représentatif des intérêts des professionnels de l’agriculture, de la pêche, de l’élevage, de la forêt et de la faune, être un organe porte-parole, qui défend les intérêts du monde agricole et rural auprès des pouvoirs publics, des collectivités territoriales décentralisées, et des organismes nationaux et internationaux. Déployer son expertise, ses conseils, assurer la formation et l’appui à la recherche et au développement accordés aux agriculteurs, aux pêcheurs, aux éleveurs et aux forestiers. D’autres missions non moins importantes sont également à la pelle, à l’instar de faire la promotion économique, assurer la formation professionnelle.

 Pour Mme Kam Colette, épse Sohaing, ce nouveau défi devra être relevé, ce d’autant plus que depuis des décennies, elle mène, promeut et encourage de nombreux jeunes et moins jeunes aux activités génératrices de revenus. « Je suis consciente des enjeux et ne ménagera aucun effort pour que notre cahier de charges soit respecté. Il s’agit d’un défi important car, point besoin de rappeler à l’opinion nationale quelle est la place que l’agriculture en l’occurrence occupe au cœur de la vie camerounaise. La terre, a martelé le Chef de l’Etat il y a quelques années, ne trompe pas. Nous devons faire de notre mieux pour que l’unité opérationnelle de la Capef à Kouoptamo contribue à l’amour de la terre, à la révolution verte que veut notre pays », a déclaré la présidente du conseil de gestion de l’Ecole pratique d’agriculture et d’élevage de Kouoptamo.

Férue du management

Députée à l’assemblée nationale, présidente du Conseil d’administration de l’Hôtel Akwa Palace depuis 2015 après avoir y été Attachée de direction de 1990 à 2015, Mme Kam Colette, épouse Sohaing est une femme politique engagée depuis plus de 50 ans. Présidente de la section Ofrdpc Koung-khi Sud, conseillère Rdpc sous-section de Tochom Bayangam, Militante engagée et convaincue du Rdpc, Membre actif du cercle des amis du Cameroun (Cerac), Présidente de l’association des reines de l’arrondissement de Bayangam ; Membre de la chaine mondiale des rôtisseurs ; la Marraine du pavillon des prématurés à l’hôpital Laquintane de Douala est une femme d’action.

 A son compte, la construction du Foyer de la paix offert gracieusement pour tous les meetings du parti Rdpc, Place des fêtes et tribune offertes à la population de l’arrondissement de Bayangam, une cinquantaine de points d’eau potable offerte aux populations Koung-Khi Sud, construction d’un bâtiment de deux salles de classe au lycée de Kassap Bayangam, la donation annuelle faite aux nouveaux nés de l’arrondissement de Bayangam tous les 08 mars.

Férue du management du secteur de la restauration, de l’hôtellerie et de l’hébergement, Mme Kam Colette, épouse Sohaing est titulaire d’un Maxim’s, Paris (Attestation de restauration), obtenu en 1972, une Attestation d’Art Culinaire (1968). Elle affectionne tourisme et sport.

R.K

Partager

Read Previous

Investissements : ayant réalisé un chiffre d’affaires de 16 mille milliards de FCFA en 2016, la néerlandaise Philips annonce son arrivée au Cameroun

Read Next

Énergie : de 2010 à 2021, le Cameroun a injecté 3500 milliards FCFA dans le secteur de l’électricité

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More