Promotion de l’agriculture : Coop-ca Bahuj rejoint la bataille

La jeune coopérative agricole qui vient de voir le jour dans la région du Littoral entend contribuer efficacement à l’autosuffisance alimentaire au Cameroun dans les mois avenirs.

Une récente étude commandée par la Communauté  urbaine de Douala sur l’habitude alimentaire des habitants de la capitale économique du Cameroun a révélé que le repas le plus consommé dans les ménages à Douala c’est le riz sauce tomate. Du moins c’est l’aliment le plus prisé par les ménages de la capitale économique du Cameroun qui font des pieds et des mains pour se nourrir au quotidien.

D’après cette même étude qui révélait par ailleurs que ce met était le plus consommé à cause de son accessibilité, la situation de crise financière que traversent la  plupart des habitants de la deuxième ville du Cameroun après Yaoundé, justifiait en partie cet état de chose. C’est le repas qui était à leur porte, mieux encore au niveau de leur bourse.

Les autres repas, notamment  les  tubercules tels que le macabo, la patate, le taro, le maïs, du haricot et la banane plantain était de moins en moins consommé à cause de leur cherté. Les bassins de production étant dans les zones  enclavées, il était difficile de transporter ces aliments dans la ville de Douala pour nourrir les populations, d’où la cherté des coûts  et probablement la résurgence des maladies dues aux carences alimentaires dans la capitale économique du Cameroun.

Fort de ce constat, la Société coopérative avec Conseil d’Administration Bahuj pour l’Aviculture et l’Agriculture (Coop-Ca Bahuj Lt) qui vient de voir le jour dans la région du Littoral veut changer cette habitude-là. La société coopérative veut permettre à tous les ménages de Douala et du Cameroun en général, de manger équilibré, à leur faim, à leur goût et avec les moyens dont elle dispose. Cette dernière veut apporter des mets variés dans le domicile des Camerounais dans les mois avenirs.

Lors de l’élection des membres du bureau exécutif de cette société coopérative avicole et agricole Kammo Basile le Président du Conseil d’Administration a rappelé à l’assistance et au représentant du délégué régionales de l’agriculture présent et les responsables des autres délégations, que sa promesse n’est pas un vain mot.

Qu’il compte veiller à la mise en application du cahier de charge de sa coopérative. «La Société coopérative avec conseil d’Administration Bahuj pour l’Aviculture et l’Agriculture (Coop-Ca Bahuj Lt) est une coopérative qui se veut un laboratoire de production. Il n’a pour seul et unique objectif que de contribuer à l’épanouissement de la société camerounaise dans son ensemble. Un pays où il y a la paix c’est un pays où tout le monde mange à sa faim. A travers les nombreuses activités avicoles, piscicoles et agropastorales que notre coopérative va mener, je suis sûr que nous contribuerons à faire de notre beau pays le Cameroun, un lieu où il fait bon vivre», déclare ce dernier.

Quelques heures seulement après son élection à la tête de cette société coopérative, il a énuméré la liste des activités que Coop Ca Bahuj Lt)  fera pour permettre aux camerounais, chacun de manger à sa faim. Parmi ces activités, on retrouve, l’agriculture, l’élevage, la transformation et distribution des produits alimentaires, la formation des jeunes dans le domaine agricole.

Parlant de l’agriculture et de l’aviculture qui sont les deux domaines où cette coopérative a déjà une longueur d’avance. Elle fait l’élevage des animaux comme le lapin, les ovins, les bovins, la coopérative fait aussi dans l’élevage des poulets, des poissons. Elle veut surtout être un pôle de référence dans la promotion de l’agriculture sur l’ensemble du triangle national.  «Nous sommes actuellement seulement à Douala mais nous allons nous étendre. L’objectif c’est d’avoir une structure dans toutes les régions. Si on a une base dans les dix régions du Cameroun, il sera facile pour nous de rassembler dans un marché ou un seul site, tous les aliments produits au Cameroun. C’est en fait ça notre ambition», explique le président du Conseil d’administration tout en reconnaissant que la mission n’est pas aisée, «nous y allons doucement. Nous impliquons tout le monde dans ce projet et nous sommes sûrs que dans les mois avenir nos premières actions seront visibles», promet-il.

En plus des membres du Conseil d’Administration élus à l’ occasion de la première  assemblée générale constitutive de la Société coopérative avec Conseil d’Administration Bahuj pour l’Aviculture et l’Agriculture (Coop-Ca Bahuj- Lt), les membres du  Conseil de surveillance, ont aussi été élu. Leur mission sera de surveiller la gestion des fonds de la coopérative.

 Pour permettre que les objectifs fixés au départ soient réalisés, Ngob Eyengue Jeannette chef service régional du registre des coopératives, des Gics a délégation régionale de l’Agriculture pour le littoral a invité les membres à travailler dans la solidarité et la transparence.

Herve Villard Njiele (CP)

Partager

Read Previous

Différend : Avima fer Congo et ses filiales traînent le République du Congo en justice

Read Next

Investissements : une escroquerie de 39 millions de FCFA divisent deux pasteurs

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *