Place portuaire : le Premier ministre à Douala célébrer le retour du dragage aux nationaux

Le premier ministre Joseph Dion Ngute sera à Douala demain 13 octobre 2020. Le Chef du gouvernement vient inaugurer les nouveaux équipements acquis par le port autonome de Douala-Bonabéri pour l’entretien, le dragage du chenal d’accès de cette infrastructure qui joue un rôle vital à l’économie camerounaise. Le 27 août 2020, Samuel Ngondi Eboua – directeur délégué au dragage du chenal d’accès du PAD et Idriss Beye, son adjoint ont pris leurs fonctions.

Le port autonome de Douala (PAD) a acquis un équipement de 26,2 milliards de FCFA, fruit de la coopération et de la collaboration tripartite entre le PAD, un partenaire Hollandais et une banque locale.

 Des équipements acquis, l’on note la drague MV Vigilance, équipement de grande puissance, destiné aux travaux de dragage des plans d’eau, des quais et des darses. Cette drague a une capacité de refoulement de 800m3 par heure, sur une distance d’environ 2 kilomètres. Le navire DMC Patriote, qui assiste la drague MV Vigilance lors des opérations de déploiement peut aussi accomplir beaucoup d’autres travaux portuaires, la drague Mont Mandara, d’une capacité de puits de 3.000 m3, sera affectée aux travaux d’entretien du chenal. La vedette Hydro, destinée au sondage hydrographique et levés bathymétriques dans le chenal sera équipée d’un sondeur multifaisceaux pour la rendre plus performante.

Un Bulldozer D1O est disponible. Cet équipement servira à étaler les produits de dragage dans les sites de refoulement identifiés, autres que la fosse du Cameroun où sont actuellement clapés ces produits. Une grue de 45 tonnes, qui sera principalement dédiée aux opérations de manutention des charges dans les chantiers de dragage est déjà disponible, sans oublier la drague Chantal Biya, en cours de maintenance, connaitra une rénovation totale et  reprendra du service au courant de l’année 2021.

« Le défi qui vous est ici lancé est de faire en sorte qu’à partir du mois d’octobre de cette année, le dragage du chenal d’accès au port de Douala soit efficacement exécuté et maintenu à -7 mètres, pour un coût moyen annuel maximal de 4 milliards de FCFA, pour l’évacuation de 3 200 000 m3de sédiments », avait prescrit le directeur général du PAD à l’équipe dirigeante du dragage.  « Ce défi doit être relevé et le pari gagné », avait-il conclu. Le Premier ministre vient donner l’onction gouvernementale à ces équipements qui  marquent le retour de la gestion du dragage du PAD entre les mains de nationaux.

Economieducameroun.com

Partager

Read Previous

Esprit inventif : un camerounais propose deux dispositifs médicaux à un concours de l’OAPI

Read Next

Développement : jalons pour une industrie réussie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More