Philanthropie : éléments importants sur Patrice Motsepe, le milliardaire président de la CAF qui a offert 114 millions de FCFA à l’Église catholique du Cameroun

Ce 16 janvier 2022, Patrice Motsepe, le président de la Confédération africaine de football (CAF) a marqué de nombreux esprits. « Le président de la CAF, le Dr Patrice Motsepe, a assisté ce dimanche à un office religieux à l’église catholique Saint Joseph de Yaoundé, au Cameroun. Au nom de la Fondation Motsepe, il a fait un don de 200 000 dollars américains (114 526 140,00, Ndlr) à l’Eglise catholique du Cameroun. Il était accompagné du Secrétaire général de la CAF, M. Veron Mosengo-Omba qui a également assisté au service religieux », apprend-on du site www.cafonline.com .

Multi milliardaire, le président de la CAF, selon le magazine américain Forbes, est propriétaire d’une fortune personnelle évaluée à 2,8 milliards USD, soit 1 601 600 000 000,00 Franc CFA (2022). Né le 28 janvier 1962 à Soweto, un quartier mal famé  d’Afrique du Sud, le président de la CAF est l’archétype même de cette élite sud-africaine qui a su retrousser les manches pour  mettre en valeur les ressources de son pays, après l’apartheid, pourtant, son père, Kgosi Augustine Motsepe, issu d’un clan royal de la tribu Tswana, ne détenait qu’une petite boutique, une spaza shop, à la fois épicerie et débit de boisson, près de Pretoria où le jeune apprendra  Patrice absorbera les éléments embryonnaires de la gestion d’entreprise.

Avec l’archevêque de Yaoundé, 16 janvier 2022.

Apartheid terminé, Patrice Motsepe, diplômé en droit minier et droit des affaires, lance  Future Mining en 1994, renseigne Wikipédia, puis, crée African Rainbow Minerals Gold Limited en 1997. Il s’agit de la première société minière appartenant à un Sud-Africain noir  qui excelle dans l’extraction du cobalt, du nickel, du fer, du cuivre et du charbon, le tout, accompagné des pouvoirs publics sud-africains qui, au lendemain de la ségrégation, créeront la loi dite ‘Black Economic Empowerment’’ (BEE), qui est un programme à base raciale, lancé par le gouvernement sud-africain pour rectifier les inégalités créées par l’apartheid à l’encontre de certains groupes, Noirs, Coloured, Indiens et Chinois et leur conférer des privilèges économiques dont ils étaient privés auparavant.

La bénédiction de l’Église catholique du Cameroun.

Ses relations avec l’Eglise catholique ne datent pas d’aujourd’hui. Il lui doit son éducation de base. La presse sud-africaine dévoile que son père, dont il porte le nom a eu sept enfant, et tous ont étudié dans des écoles catholiques, dans une Afrique du Sud noyée dans la ségrégation raciale.

Troisième fortune d’Afrique du Sud, Patrice Motsepe qui célébrera son 60e anniversaire le 28 janvier 2022 détient également une fondation dont le cœur de l’action porte sur la santé et l’éducation. Il est, apprend-on de media internationaux, le premier Africain à avoir promis, en 2013, de faire don de la moitié de sa fortune à des œuvres de charité en réponse à la campagne The Giving Pledge, de Warren Buffett et Bill Gates.

Réputé honnête, rigoureux et regardant sur les moindres détails, les habitués des questions de football pensent que c’est des atouts qui ont milité en sa faveur lors de son élection par acclamation à la tête de la CAF le 12 mars 2021, pour un mandat de 4 ans.

Aloys Onana  

Partager

Read Previous

Opinion : le choc message du Cameroon People Party au moment où la Coupe d’Afrique des nations se joue

Read Next

Balance commerciale : le déficit se détériore davantage en 2021 et se situe à 5,7 % du PIB

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More