PAD : 10,4 milliards de FCFA, montant moyen dépensé chaque année pour le dragage

Ce matin du 13 octobre 2020, le Premier ministre (PM) chef du gouvernement Joseph Dion Ngute inaugure les nouveaux engins acquis par le port autonome de Douala (PAD). Un nouveau départ donc, pour cette entreprise qui, les quinze dernières années, a dépensé 156,3 milliards de FCFA uniquement pour l’entretien de l’autoroute maritime qui donne vie à presque 95 % de l’économie camerounaise. Annuellement donc, calcule le PAD, c’est 10,4 milliards de FCFA qui sont sortis des caisses publiques, pour atterrir dans celles d’entreprises privées, étrangères.

Les nouveaux équipements qu’inaugure le PM ont donc une mission précise. Tordre le cou à ces dépenses. « Le projet  d’autonomisation de l’activité du dragage au port de Douala permettra au PAD de réduire le poids excessif des charges de dragage, à travers une gestion interne de l’activité, en lieu et place du recours aux marchés passés à des entreprises privées de dragage », explique-t-on.

Les équipements de dragage du PAD ont été spécialement pensés et construits selon les spécificités du chenal d’accès de ce port qui est fluvial et donc, bien différent de ses semblables à travers le monde. Le PAD veut désormais dépensé 4 milliards de FCFA chaque année pour l’évacuation de 3 200 000 tonnes m3 de sédiments de son chenal d’accès.

A.O

Partager

Read Previous

Développement : jalons pour une industrie réussie

Read Next

Infrastructure : le PAD va s’étendre sur l’île de Manoka et traiter 45 millions de tonnes de marchandises

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More