Opportunité d’affaires : Odilon Pawa lance un projet d’envergure

Appelé « carrefour des téléphones de Ndogpassi », ce projet d’envergure vise à donner la possibilité aux acteurs du secteur de la vente et de la maintenance des téléphones une occasion unique d’être propriétaire dans une bâtisse qui leur est exclusivement réservé dans cette zone située dans l’arrondissement de Douala 3ème avec une forte concentration de la population et potentiellement rentable. 

Les jeunes camerounais ont sans aucun doute de la suite dans la mise en œuvre des projets. Celui de ce jeune opérateur économique Odilon Pawa en dit bien long sur celui qui est en train d’être mis en place du côté de Ndogpassi dans l’arrondissement de Douala 3ème. Le fond le projet vise essentiellement l’acquisition par des potentiels vendeurs ou maintenancier opérant dans la téléphonie mobile de s’offrir un espace dans un bâtiment qui propose près de 50 boutiques. Ce projet qui entre dans l’extension du complexe marchand du marché de Ndogpassi vise à offrir un vaste couloir de vente de téléphones portables et accessoires pour les grands commerçants de ce secteur d’activité devenu très prisé, il va permettre par la même occasion de générer des économies liées au transport chez les clients surtout lorsqu’on sait que la plupart des personnes habitant le secteur de Ndogpassi se rendent toujours du côté d’Akwa pour la maintenance ou la réparation de leur téléphone, la mise sur pied d’un tel espace va considérablement apporter une solution claire. 

Ce projet novateur dont la mise en place nécessite un partenariat de la part des acteurs ouvre donc son capital pour permettre aux personnes désireuses en faisant ce qu’on appelle un préfinancement participatif pour devenir actionnaire et partenaire pour la construction des boutiques. La potentialité du projet est mise en exergue ici du fait du dynamisme et de la compétence du porteur du projet qui ne va pas lésiner sur les moyens pour mettre la main à la patte afin que les autres qui arriveront puisse en faire pareil. Aussi, en souscrivant, le propriétaire de la boutique bénéficie d’une large communication de proximité qui sera faite, d’un cabinet juridique qui va s’assurer de la fiabilité des contrats qui seront ficelés mais aussi et à titre indicatif du rapprochement tout azimut de la forte population de l’arrondissement de Douala 3ème.

 Le projet qui aura une durée des travaux de cinq mois et demi à compter de la date de démarrage sonne comme une opportunité d’affaire de premier plan pour ceux des personnes exerçant dans le secteur de la vente et de la maintenance des téléphones.

R.P.M

Partager

Read Previous

Douala : bientôt la construction d’un second pont sur la Dibamba

Read Next

Covid-19 : ayant enregistré 9 000 cas positifs en deux mois, le Cameroun suspend les visas d’accès sur son territoire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *