Opinion : le choc message du Cameroon People Party au moment où la Coupe d’Afrique des nations se joue

APLAUDISSONS NOTRE EQUIPE, MAIS RESTONS CONCENTRÉS SUR L’ESSENTIEL !

Douala, 14 janvier 2022

L’organisation  de  la  Coupe  d’Afrique  des  Nations  (AFCON2021)  au  Cameroun  en  ce moment est profondément controversée. Nous sommes une nation de football avec un  amour  immense  pour  le  jeu  et  un  soutien  fanatique  pour  notre  équipe. Cependant,  le Cameroon People’s Party  estime que  tous les efforts auraient dû être faits pour que chaque Camerounais et chaque Camerounaise puisse participer à cette célébration continentale unique du beau jeu.

Notre  pays  est  aujourd’hui  assailli  par  les  attaques  de  Boko  Haram  dans  l’Extrême Nord,  la  violence  de  la  crise  anglophone  qui  dure  depuis  5  ans,  les  conflits intercommunautaires  dans les régions de l’Extrême-Nord et du Nord-Ouest  ainsi que la détérioration de la situation économique dans tout le pays.

L’organisation de l’AFCON2021 était une opportunité pour le gouvernement Biya de fournir  des efforts particuliers pour mettre fin à la violence dans l’Extrême-Nord et d’initier  un  dialogue  pour  mettre  fin  aux  tueries  et  à  la  violence  dans  les  régions anglophones. Le gouvernement Biya a choisi de ne pas faire ces efforts.

La  Coupe  d’Afrique  des  Nations  (AFCON2021)  est  donc  douce-amère  pour  les Camerounais.  Comment  pouvons-nous  encourager  notre  équipe  et  le  jeu  que  nous aimons  alors  que  le  sang  et  la  violence  continuent  à  couler  sur  de  multiples  fronts dans notre pays ?

C’est  avec  une  profonde  tristesse  que  le  Cameroon  People’s  Party  constate  que l’ambivalence  des  Camerounais  à  l’égard  de  la  Coupe  d’Afrique  des  Nations (AFCON2021)  est  fondée.   Au  cours  des  dernières  48  heures,  alors  même  que  la nation se concentre sur les jeux et les scores, des événements violents et tragiques se sont déroulés dans la nation.

11 et 12 janvier 2022

Dans  la  région  du  Nord-Ouest,  l’insécurité  générale  et  la  violence  ont  entraîné plusieurs meurtres. Le  Cameroon  People’s  Party  déplore  particulièrement  l’assassinat  du  sénateur  et avocat, Henry Kemende par des hommes armés non identifiés. La direction du CPP a rendu visite à  Me Kemende en 2018, au début de la crise anglophone, pour discuter des  solutions  possibles.   En  tant  que  sénateur,  il  est  resté  l’un  des  plus  ardents défenseurs  de  la  fin  de  la  crise  anglophone.   Nos  plus  sincères  condoléances  à  la famille du Sénateur Kemende pour ce décès choquant et prématuré.

Le  CPP  a  également  été  profondément  attristé  d’apprendre  le  meurtre  horrible  de Fon Terence Atanga de Buchi. Ce chef traditionnel du village de la Présidente  du CPP était  de  bon  conseil  et  de  soutien  pour  nous.   Nous  présentons  nos  sincères condoléances  à  sa  famille  et  à  tout  le  village  de  Buchi-Pinyin  pour  ce  décès prématuré. Dans  la  région  du  Sud-Ouest,  la  violence  a  éclaté  dans  la  matinée  du  12 janvier lorsque  des  combattants  séparatistes  ont  attaqué  par  des  coups  de  feu  et  que  les forces  gouvernementales  ont  riposté.   Au  cours  de  cet  échange,  au  moins  deux personnes  ont  été  tuées,  dont  un  soldat,  et  au  moins  cinq  personnes  ont  été blessées, dont un avocat.

Au  cours  de  la  semaine  dernière,  plusieurs  engins  explosifs  improvisés  ont  été déclenchés, terrorisant la population et augmentant la tension dans la région. Le CPP présente  ses  sincères  condoléances  aux  familles  et  condamne  une  fois  de  plus  le recours à la violence dans ce conflit. La Crise Anglophone  est politique, elle ne  sera résolue que par le dialogue.

À  Kousseri,  dans  la  région  de  l’Extrême-Nord,  des  violences  ont  éclaté  lorsque  des membres  de  la  communauté  Arabe  Choa  ont  protesté  contre  l’arrestation  et  la détention de membres de leur communauté. Deux personnes auraient été tuées. Le CPP déplore le recours à la violence pour résoudre les conflits. Nous déplorons les solutions  superficielles  apportées  par  le  gouvernement  Biya  à  un  conflit  vieux  de plusieurs décennies et qui porte sur l’utilisation équitable et responsable des terres et autres  ressources  naturelles.   L’arbitrage  et  la  régulation  de  l’utilisation  des ressources  de  manière  juste,  équitable  et  durable  relèvent  de  la  responsabilité directe  de  l’Etat.   La  récurrence  des  conflits  dans  ce  domaine  dans  des  régions comme  l’Extrême-Nord  et  le  Nord-Ouest  témoigne  de  l’incapacité  aiguë  du gouvernement Biya à remplir l’un de ses rôles fondamentaux.

13 janvier 2022

Le poste militaire de Talakachi, dans la  région de l’Extrême-Nord du Cameroun, a été attaqué par Boko Haram et le chef du poste militaire a été tué.  Le CPP exprime ses plus  sincères  condoléances  à  la  famille  endeuillée.   Ce  n’est  que  la  dernière  des attaques de Boko Haram qui ne se sont pas arrêtées. Le  Cameroon  People’s  Party  déclare  sans  équivoque  que  la  situation  de  la gouvernance  au  Cameroun  est  catastrophique  et  extrêmement  coûteuse  pour  le peuple  camerounais.   Des  Camerounais  et  Camerounaises  meurent  chaque  jour  de violences  qui  auraient  pu  être  évitées.   Nos  communautés  et  notre  économie  aux niveaux local et national sont détruites. Nos enfants sont recrutés par des groupes armés. Les dommages sont étendus et profonds.

La Présidente Kah Walla parle.

Le  gouvernement  Biya  a  insisté  pour  organiser  la  Coupe  d’Afrique  des  Nations (AFCON2021) à un moment où la nation avait d’autres priorités bien plus urgentes. Il a  ensuite refusé de saisir l’occasion de  la Coupe d’Afrique des Nations (AFCON2021) pour résoudre l’une de ces crises urgentes.

La Coupe d’Afrique des Nations  (AFCON2021)  est  là et nous avons des invités sur nos terres.   Le  Cameroon  People’s  Party  demande  à  toutes  les  parties  concernées  de mettre fin à la violence. Nous demandons au gouvernement du Cameroun d’initier les  solutions  non-violentes  que  nous  avons  réitérées  au  cours  des  dix  dernières années,  pour  mettre  fin  à  la  violence  et  permettre  aux  Camerounais  et Camerounaises de commencer la réconciliation.

Le football est un jeu magnifique. Cependant, le tournoi se  terminera,  et notre pays restera.  Alors  que  la  Coupe  d’Afrique  des  Nations  (AFCON2021)  se  poursuit,  le Cameroon  People’s  Party  demande  à  chaque  Camerounais  de  prendre  les  mesures qui garantiront la sécurité de tous nos invités et de nos concitoyens.

Le CPP exhorte les Camerounais  et Camerounaises, alors même que nous regardons les  matchs  et encourageons  nos  équipes,  à  se  joindre  à  nous  pour  prendre  les mesures  nécessaires  à  la  transition  politique.   Nous  devons  mettre  fin  à  une gouvernance violente et catastrophique et reconstruire les fondations de notre pays. Notre survie en dépend.

Longue vie à notre beau pays, le Cameroun.

Kah Walla

Présidente Nationale

Partager

Read Previous

Media : ‘’ 1 Zéro’’ le journal satirique qui révolutionne la caricature

Read Next

Philanthropie : éléments importants sur Patrice Motsepe, le milliardaire président de la CAF qui a offert 114 millions de FCFA à l’Église catholique du Cameroun

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More