Nécrologie : voix très écoutée au port autonome de Douala, Gallus Fouda décède à 64 ans

Ce 15 janvier 2022, la famille nucléaire de Gallus Fouda ainsi que la communauté portuaire du Cameroun et les milieux business sont en deuil. « Papa est décédé d’une courte maladie. C’est vrai qu’entre temps il avait de petits bobos, mais ce n’était pas vraiment de nature –en apparence – à le clouer au lit ou à l’emporter. C’est hier (14 janvier 2022) que les choses ont un peu ‘’dégénéré’’. Il n’a pas beaucoup souffert dans sa maladie. Il nous a quittés ce jour, 15 janvier aux environs de 9h à la Garnison militaire à Bonanjo. Il laisse une femme et plusieurs enfants. C’était le papa de tout le monde. Il était mon père, mais également mon frère », confie, en sanglots, une source familiale.

Né le 22 décembre 1958 à Edea, Gallus Fouda, jusqu’à son décès membre du conseil d’administration du port autonome de Douala (PAD), s’est imposé ces derniers temps comme un ardent défenseur du made in Cameroon version management au PAD. Il fait en effet partie des managers qui ont encouragé le chef de l’Etat Paul Biya à faire confiance à l’expertise locale pour la gestion de la régie du parc à conteneurs, tout comme son avis était capital sur des sujets clés de la vie portuaire. « Il avait plusieurs projets. Des entreprises déjà confirmées, il y avait Camtransit, créée en 1998, il était également président national du syndicat national des transitaires, acconiers et consignataires du Cameroun qu’il a fondé en 2012. Il avait plein d’autres projets comme l’ouverture d’une société import/ export du poisson (Camship) qui était en cours »,  égrène-t-on.

Aloys Onana

Partager

Read Previous

BEAC: Abbas Mahamat Tolli veut remplacer un camerounais, Louis Paul Motaze dit non

Read Next

Frédéric Didier MVONDO : « Dans les différents accords signés, le Groupe Globeleq recevra 93 milliards »

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More