Modeste Mopa Fatoing : l’espoir d’une jeunesse émergente

Modeste Mopa Fatoing, DG des Impôts

Parcours d’un homme pluriel au destin singulier

Sa naissance le 15 Mars 1975 à Guidiguis dans le mayo kani à l’Extrême Nord du Cameroun a laissé présager un excellent avenir à ce jeune homme au tracé scolaire sans précédent. Après un brillant parcours à l’école primaire et secondaire au lycée de kaelé sanctionné par  le baccalauréat, il entre à l’université de Douala très jeune et  obtient 3 ans plus tard sa licence en droit privé.

Il intègre immédiatement l’École Nationale d’Administration et de magistrature (Enam) et en sort quelques temps plus tard  major de sa promotion.  Dynamique et perspicace, il termine au même moment une Maitrise en droit des affaires à l’Université de Yaoundé 2 et ensuite un master professionnel en administration publique à l’ENA de Paris en 2007. Il  entre dans  la fonction publique, plus particulièrement au ministère des Finances et précisément à la Direction Générale des Impôts,  l’organe opérationnel dudit ministère. Il occupe tour à tour des postes stratégiques entre autres Chef de division de la législation et  gravit tous les échelons.  Le Fonds monétaire international (FMI)  s’intéresse à lui grâce à sa parfaite Maitrise des rudiments macroéconomique et de la finance Internationale dévoué à la tâche, il travaille pour le FMI à Abidjan en Côte d’ivoire, où il est nommé Directeur Général des impôts (DGI), il a 36 ans, devenant ainsi le plus jeune DGI de l’histoire du Cameroun.

Dès son arrivée au poste de DGI, il entreprend un certain nombre de réformes en matière de contrôle fiscal et la  dématérialisation des procédures visant à garantir un suivi resserré et une meilleure lisibilité tout en agissant pour une amélioration de la qualité du service rendu aux contribuables.

L’une des plus importantes de ces réformes est la réorganisation des services, qui a consacré, le recentrage de la division des grandes entreprises sur la gestion de véritables grandes entreprises, le retrait de la gestion de la TVA des centres divisionnaires des impôts (CDI) au profit des centres des impôts des moyennes entreprises (Cime), qui ont vu le jour il y a seulement quelques années. La collecte de la taxe sur la propriété foncière, le transfert de la collecte de la taxe d’aéroport aux compagnies aériennes, le couplage de la vignette automobile à l’assurance automobile, l’introduction du mobile money comme moyen de paiement de certains impôts, ou encore la digitalisation de certaines prestations, etc. Autant de réformes qui ont eu le don de faciliter l’administration de l’impôt, de sécuriser les recettes, et de réduire le contact entre les agents du fisc et les contribuables, situation souvent porteuse de germes de la corruption. Et pour de nombreux observateurs avertis, Modeste Mopa Fatoing  donne une touche particulière dans la gestion de la collecte d’impôts depuis l’ère du Renouveau.

Les raisons pour le justifier ne manquent pas. La plus grosse enveloppe de recettes collectées en 2018 par le fisc camerounais est issue de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), qui représente 19,25% de la valeur de tous les produits et services, exception faite de ceux expressément exonérés de cet impôt.  780 milliards de CFA ont été collectés au titre de la TVA intérieure, ce qui représente 40% de l’enveloppe globale des recettes non pétrolières.

« Modeste Mopa Fatoing fait la fierté de la jeunesse Camerounaise et plus particulièrement celle du septentrion Nonobstant les gens mal intentionné tapis dans l’ombre qui veulent à tout prix ternir ou saper l’image de ce dynamique personnage à travers les rapports creux et vaseux  non fondés et fabriqués de toutes pièces pour des intérêts ignobles et inavoués », glisse une voix de son entourage. Et de conclure,  «  le Directeur général des impôts doit poursuivre sa mission riche et exaltante pleine de défis dans l’intérêt général de la nation. »

Steve Seke

Partager

Read Previous

Covid-19 : l’important message de Pierre Numkam aux épargnants et aux banques

Read Next

Covid-19 : Douala va très mal

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More