Mise à niveau : 28 acteurs locaux à l’école de la sécurité électrique

Elus locaux à l’école de la sécurité électrique

Sans avoir besoin d’une formation quelconque, presque tout adulte conscient sait que le courant électrique est dangereux. « Ce qu’il faut savoir, nous le disons de manière brutale à Eneo, c’est que le courant électrique tue. Il tue tant l’économie que des personnes. Les maires que nous avons gèrent les marchés, et la plupart du temps vous avez des marchés qui ont flambé, parce que des gens ont des raccordements électriques qui n’étaient pas dans les normes », déclare Abel Ekolo, directeur régional d’Eneo à Douala.

Pour réduire au maximum les dégâts causés par l’énergie électriques, Eneo, en collaboration du Programme national de formation aux métiers de la ville (Pnfmv) ont organisent à Douala du 29 septembre au 1er octobre un atelier dédié aux élus municipaux et autres acteurs des municipalités de Douala, Limbé, Buea, Dschang, Bangangté. Objectifs, renforcer les capacités des acteurs locaux en matière de sécurité électrique afin de faire des observateurs avertis et des acteurs dans la prévention des accidents électriques au sein des communes sélectionnées. Elles ne sont pas les seules. Les deux structures organisatrices des travaux de Douala envisagent de multiplier ce type de rencontre à travers le Cameroun.

Les travaux de Douala sont axés sur certains modules comme la prise en compte de la sécurité électrique dans l’établissement des actes d’urbanisme et les installations électriques dans les marchés, la conduite d’une campagne de sensibilisation sur la sécurité électrique, la foire des besoins des communes. « Nous sommes là pour sensibiliser, pour informer, donner des outils qui permettront que nous ne vivions plus les accidents ou des incidents dû au courant électrique car un incendie est vite arrivé dans un marché, c’est la désolation, un être humain est électrocuté, c’est la désolation », indique Léonard Emmanuel Nick Bomba, coordinateur du Pnfmv.

A.O

Partager

Read Previous

Kribi : KPMO ouvre son capital à d’autres investisseurs

Read Next

Commerce illicite : les marchandises d’environ un milliard saisies par la douane

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More