Investissements : une escroquerie de 39 millions de FCFA divisent deux pasteurs

M. Cyrille Mbanya

Cyrille Mbanya est un pasteur d’origine camerounaise basé aux Etats Unis. Actuelle il est incarcéré à Yaoundé depuis le mardi 08 juin 2021. A la base de cette situation de nouvelle vie, « une escroquerie », indiquent des sources.

Pour comprendre cet investissement qui a mal tourné, il faut remonter en juin 2020. Le pasteur aujourd’hui derrière les barreaux approche Dr Erisemary Dinga, pasteur et femme d’affaires qui a ses quartiers à Douala. Cyrille Mbanya lui explique un projet. Il s’agit de construire un centre de dialyse et l’équiper de la plus belle des manières.  L’initiateur évalue la réalisation de cette infrastructure à 39 millions de FCFA.

Dr. Erisemary, « une dame généreuse », croit au projet et à l’intégrité du pasteur. Elle mobilise  le montant estimé pour la construction et l’équipement du centre évoqué. Le but ici est de soutenir une initiative que la femme d’affaires trouve  « importante »  pour la santé des populations. « Malheureusement des mois après, le projet n’a jamais démarré et le matériel jamais livré », confie une source.

  Dans l’inquiétude de perdre un important accompagnement financier, la philanthrope demande à être remboursée. Cyrille Mbanya se braque et prend le malin plaisir de renier le prêt d’argent et s’engage plutôt dans  une opération de chantage afin de faire taire la plaignante. Celle –ci perd son téléphone. Cet acte est attribué à Cyrielle Mbanya. Qui par ailleurs utilise  des contacts de la dame pour maximiser le chantage, selon des voies autorisées.

En attendant, depuis le 8 juin 2021, le mis en cause a perdu sa liberté. Une décision prise le 8 juin par Mengue Bikoro Onguene, président de tribunal du palais de justice du centre administratif de Yaoundé. « Une mesure préventive avant délibération de cette affaire d’escroquerie », susurre une gorge profonde.  Selon des voix dignes de confiance, le présumé escroc n’est pas à sa première opération d’extorsion d’argent. Plusieurs autres personnes ont été victimes de ses ouvres.

Albright Fandono

Partager

Read Previous

Promotion de l’agriculture : Coop-ca Bahuj rejoint la bataille

Read Next

Patronat : Le Gicam cambriolé

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *