Gestion publique : Ivaha Diboua détruit le plan de guerre de Ntonè Ntonè sur la SMID

Ntonè Ntonè (à gauche) Mbassa Ndine ( à droite).

La Société métropolitaine d’investissement de Douala (SMID) est au-devant de la scène depuis mi-février 2021. Roger Mbassa Ndine- le maire de la capitale économique-veut ardemment voir Firtz Ntonè Ntonè être écarté de la gestion de cette société. L’affaire, depuis lors, est devant les tribunaux, et même, un administrateur provisoire a été désigné.

Ntonè Ntonè, père fondateur de la SMID, n’entend pas lâcher prise. Et s’appuie sur son carnet d’adresses, aussi puissant que celui d’un pape de l’église catholique. Premier coup de pioche, le gouverneur de la Région du Littoral. L’ancien délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala (CUD) a, le 1er mars 2021, rapidement sollicité l’entregent de Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

Le but ? Que le gouverneur du Littoral ne trouve pas d’inconvénients à la tenue de l’assemblée générale (A.G) de la SMID que Ntonè Ntonè voudrait voir se tenir le 25 mars 2021 au Castel Hall, une salle de réunions diverses à Douala. Bien plus, pour dérouter Mbassa Ndine est ses acolytes, il a été sollicité une présence non négligeable des forces de maintien de l’ordre.

Ivaha Diboua a vite acquiescé de la tête, offert un verre de champagne à Ntonè Ntonè et marqué son accord verbal pour toutes les sollicitations demandées. L’ancien délégué du gouvernement auprès de la CUD était reparti, non sans réajuster son costume et laisser échapper un sourire. La partie était gagnée. Du moins en apparence.

Le 10 mars 2021, retournement de situation. Ivaha Diboua se ravise. Et se rétracte. « Je n’y ai vu aucune objection au départ quant au respect des mesures barrières que vous me présentiez pour ce faire, et j’y ai consenti », confesse le gouverneur du Littoral dans un courrier à Ntonè Ntonè. « Toutefois, et compte tenu des données portée subséquemment à notre connaissance liées aux procédures pendantes en justice au sujet de la SMID, et l’existence d’un administrateur provisoire désigné, il serait irrégulier de notre part de vous donner suite positive à votre requête », rédige le gouverneur. Le mot de fin. «  Vous voudrez bien patienter le règlement définitif judiciaire de ce contentieux avant  la tenue sereine de cette assemblée générale. »  Une A.G qui était attendue de Ntonè Ntonè, qui comptait s’y appuyer pour confondre davantage Mbassa Ndine.

En rappel, en date du 12 février 2021, des policiers avaient envahi le siège de la SMID. « La procédure avait été engagée par la mairie de la ville, entité juridique inexistante dans les textes régissant les collectivités territoriales décentralisées et dont le maire de la ville arguant de son statut, prétend qu’il devrait  occuper de droit le fauteuil de PCA de la société, ce qui est contraire aux textes de l’acte uniforme relatif au droit des sociétés commerciales, du GIE et aux statuts de la SMID S.A », indique Fabrice Petton, directeur général de la SMID.

Aloys Onana

Partager

Read Previous

Management : Vincent Leroux prend la direction générale de Nachtigal Hydro Power Company

Read Next

Finances : un important message de la CNPS

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More