Formation emploi : Guinness Cameroun accueille 25 étudiantes ingénieures pour six mois

Le top management de Guinness Cameroun accueille des stagiaires étudiantes ingénieures

Depuis le 21 octobre 2020, Guinness Cameroun compte dans ses murs 25 étudiantes, toutes ingénieures  issues des universités camerounaises. « Ce programme de stage pour les étudiantes d’universités camerounaises fait partie d’un vaste programme d’inclusion et de diversité à Guinness Cameroun. C’est la considération des différents backgrounds des personnes qui constituent notre organisation », explique Hervé Ngamaleu Yossa, directeur des ressources humaines (DRH). « Nous nous sommes concentrés sur l’aspect genre parce que nous avons 400 employés, 25 % sont des femmes en général, mais quand on va sur notre domaine de la production, nous avons 12 % seulement. Nous avons visité les deux derniers mois quatre universités camerounaises qui ont plus de 10 mille étudiantes. Et d’après les informations que nous avons reçues, nous avons à peu près 40 % de femmes. Il y a quelque chose qui se passe entre le moment où elles terminent leurs études et celui où elles arrivent dans le monde de l’emploi », ajoute-t-il.

Par cet appui professionnel, Guinness Cameroun explique qu’il est question de donner beaucoup plus d’opportunités aux étudiantes. Car il y a très souvent un fossé important entre le temps où elles sortent des universités et le temps où elles ont accès à un emploi. Et donc, « nous pensons que le succès ne définit pas seulement en termes de performances économiques. On réfléchit sur l’impact social positif qu’on peut avoir, et c’est une façon dans notre réflexion à travers ce programme d’offrir une expérience professionnelle à ces personnes. Elles ont déjà un savoir, nous leur offrons un savoir-faire. Ce que nous leur demandons c’est de compléter ces deux éléments qui leur ont été offerts par un savoir-être pour leur permettre de réussir pleinement », déclare le DRH.

Les 25 étudiantes sont affectées dans des segments clés de l’entreprise brassicole. Issues des grandes écoles à l’instar de l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs (Polytech), de l’Institut Universitaire de Technologie de Douala (IUT), de l’Ecole d’Ingénieurs de l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC-ICAM) et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agro-alimentaire (ENSAI), elles passeront six mois au sein de Guinness Cameroun.

Andrew Ross, le directeur général annonce une nouvelle vague d’étudiantes le trimestre prochain. Cette cuvée aura des apprenants venant des écoles de commerce et de gestion. « L’un des moyens que nous avons choisis est de lancer un programme de stages exclusivement destiné aux meilleures étudiantes des universités techniques du Cameroun. Notre ambition est de réduire l’écart qui existe en termes de talents féminins dans le domaine de l’industrie. Nous sommes également fiers de dire que nous avons mis en place un processus d’entreprise visant à compléter la formation académique de chaque employé par un apprentissage professionnel sur le terrain qui a transformé les personnes qui travaillent pour nous en professionnels hautement efficaces », explique le directeur général.

Aloys Onana              

Partager

Read Previous

Nomination : le camerounais Ernest Dikoum prend la direction marketing de Air Sénégal

Read Next

Pape François : « j’exprime à la ville de Kumba mon affection »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *