Fondation Tony Elumelu

Plus de 100 camerounais sélectionnés

Leurs projets portent sur les télécoms, le tourisme, l’éducation…

Vendredi 22 mars, la Tony Elumelu Fondation (TEF) a dévoilé la liste des candidats retenus pour l’édition 2019 de son programme d’accompagnement et encouragement des jeunes africains à l’entrepreneuriat. Sur cette longue liste, les candidats camerounais sont plus de cent à avoir présenté des projets qui ont marqué le jury. Parmi les récipiendaires, Leonel Ako Tiku, son projet porte sur les télécoms, Luma Francis Mbole, son idée est liée à la logistique, Mbe Abia Shela veut développer la mode, Perez Enokwei Na a une idée sur education and training. Du tourisme aux nouvelles technologies en passant par la mode, les candidats camerounais font montre d’un dynamisme entrepreneurial qui a attiré l’attention de l’équipe à Tony Elumelu.

Cette année l’engouement a été total. Plus de 216 mille candidatures ont été reçues. Une nette augmentation donc par rapport aux 151 mille l’année dernière. Près de 90 mille d’entre elles ont été soumises par des femmes entrepreneures, soit une augmentation de 45%. A la fin, 3 050 entrepreneurs africains, issus des 54 pays africains ont été sélectionnés dans le cadre du cinquième cycle de son Programme d’entrepreneuriat de 100 millions de dollars. « Les entrepreneurs sélectionnés recevront chacun un capital de démarrage non remboursable de 5 000 dollars, un accès à des mentors et un programme de formation commerciale de 12 semaines, directement axé sur les besoins des entrepreneurs africains. Les 26 et 27 juillet 2019, ils se retrouveront au Forum d’Entreprenariat de la TEF, le plus grand rassemblement annuel d’entrepreneurs africains et de l’écosystème de l’entrepreneuriat sur le continent », explique la TEF.

Tony Elumelu ne voile pas son émotion. « Chaque année, nous sommes confrontés à une tâche presque impossible: sélectionner 1 000 entrepreneurs, parmi les centaines de milliers qui postulent. Nos entrepreneurs ont soif de changement. Nous savons que nous ne faisons qu’effleurer la surface, nous constatons, vu la profondeur du talent entrepreneurial, que nous tous, gouvernements, entreprises et société africains, devons mobiliser nos efforts pour transformer nos économies et nos moyens de subsistance. Nous devons nous unir pour les autonomiser et accélérer le changement que nous souhaitons sur le continent. »

Dans son discours, Mme Aisha Buhari, épouse du Président de la République Fédérale du Nigéria, a salué l’impact du programme sur le continent, chargeant les entrepreneurs sélectionnés à contribuer à la promotion et au développement du continent africain. « Je suis convaincue que ces entrepreneurs de la Fondation Tony Elumelu inspireront une confiance profonde et auront une immense valeur non seulement pour le Nigeria, mais pour tout le continent », a-t-elle souligné.

Ifeyinwa Ugochukwu, nouvelle directrice générale de la TEF ajoute. « Le programme d’entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu a permis d’autonomiser 7 520 entrepreneurs au cours des cinq premières années de son programme de 10 ans. A l’occasion du cinquième anniversaire du programme décennal, la sélection de cette année comprend 2 050 entrepreneurs, soutenus par les partenaires de la Fondation, qui viennent s’ajouter à l’engagement annuel de 1 000 bénéficiaires de la Fondation, portant ainsi à 7 720 le nombre total d’entrepreneurs autonomisés par la Fondation au cours des cinq premières années. » La TEF bénéficie déjà de l’accompagnement de certains partenaires à l’instar du Comité international de la croix rouge (CICR), le Programme des nations Unies pour le développement (PNUD), la République du Bénin (Sèmè City), le Gouvernement de l’État d’Anambra, Indorama, le Gouvernement du Botswana et la Banque Africaine de Développement (BAD).

Aloys Onana

Partager

Read Previous

Lutte contre le chômage

Read Next

Crise anglophone

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *