Finances : au quatrième trimestre 2020, les dépenses globales du Cameroun se chiffrent à 921,3 milliards de FCFA, loin devant tous les pays de la CEMAC

Selon la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) dans sa Note sur les finances publiques des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), le rythme d’évolution des dépenses totales des six États a légèrement évolué entre le troisième et le quatrième trimestre 2020.

Cette situation se justifie par la montée en puissance de la pandémie du covid 19, qui a réorienté les dépenses budgétaires, les détournant de l’investissement public. «  Ainsi, les dépenses en capital sont passées de 718 milliards de FCFA à fin septembre à environ 656 milliards à fin décembre 2020 », indique la BEAC. Des mesures de soutien aux secteurs socioéconomiques sinistrés, sont donc passées de 1694 milliards à fin septembre à 1994 milliards à fin décembre.

Sur ce segment des dépenses publiques globales à la période sous revue,  le Cameroun affiche 921,3 milliards de FCFA,  le Congo, 347,5 milliards, la Guinée Équatoriale  709,1 milliards, la RCA 41,3 milliards, le Tchad 282,48 milliards, le Gabon  349,1 milliards.

La BEAC explique en outre que les recettes budgétaires des Etats de la CEMAC ont connu une hausse au quatrième trimestre, passant d’environ 2 338 milliards à fin septembre 2020, à environ 2 688 milliards à fin décembre 2020. En glissement annuel, elles ont également connu une hausse, plus accentuée (environ 20%).

Selon la Banque centrale, cette embellie est consécutive à la remontée du cours du baril de Brent dès novembre a eu un impact sur les recettes pétrolières. De même, la levée des barrières et autres restrictions a permis un déverrouillage de certaines activités, ce qui a entrainé une augmentation des recettes non pétrolières.

Des recettes, l’on retient que le Cameroun a enregistré au quatrième trimestre 2020 un total de 799,2 milliards de FCFA, le Congo 315,3 milliards, le Gabon 493, 4 milliards, la Guinée Équatoriale  673,1 milliards, la RCA 77,6 milliards, le Tchad 330 milliards, soit un total de 2 688,5 milliards de FCFA.

S’agissant des droits de douane, ils ont connu, pour l’ensemble de la zone, une hausse de 5% au quatrième trimestre 2020, malgré la situation de la RCA qui en plus d’avoir vu sa frontière avec le Cameroun fermée, a également eu un blocage au niveau du corridor Bangui- Garoua Boulai par les groupes armés. Selon les estimations, la plus forte hausse des recettes douanières a été enregistrée au Congo (+9%).

Albright Fandono

Partager

Read Previous

Fer de Mbalam : la République du Congo dénonce « la mafia » de Cam Iron

Read Next

Made in Cameroon : Vladimir Poutine invite Audrey Chicot

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *