Finance mobile : avec ses 10 millions de comptes, MTN mobile money peut-il devenir une banque universelle ?

La filiale camerounaise du géant sud-africain des télécoms MTN revendique un total de 10 millions de comptes MoMo, son segment de la finance mobile. Si, lorsqu’il faut parler du chiffre d’affaires de MTN MoMo une forte omerta déconnecte Alain Nono – le directeur général de Mobile Financial Services chez MTN – l’on note que le volet finance mobile ici est dorénavant orienté vers un nouveau marché.

Il est question d’emmener la diaspora camerounaise à voler au secours des leurs restés au pays. En effet, dès lundi 03 mai 2021 des transferts financiers de l’étranger pour le Cameroun via MoMo commencent. Des partenariats ont été signés avec des acteurs de poids dans ce sens. Et d’ailleurs, il est prévu que jusqu’à la fin du mois de mai qui débute, tous ceux qui recevraient des fonds via de l’étranger via MTN MoMo  auront, en plus des fonds que leurs proches leur enverraient, un bonus de 1000 FCFA offert par MTN mobile money.

Le volume des fonds transférés à travers cette plateforme financière va donc sans doute prendre de l’épaisseur. Ce qui fait surgir une interrogation. MTN Cameroon dans sa section  finance mobile finira-t-elle par devenir une banque universelle ?

Alain Nono qui était face à la presse à Douala le  30 avril 2021 explique. « Nous ne sommes que digital. Les banques n’ont pas à s’inquiéter. » « Il y a deux éléments fondamentaux qui définissent une banque. L’épargne et le crédit. Vous pouvez contracter un crédit de 50 millions auprès d’une banque. Ce qui n’est pas possible avec MTN MoMo. En revanche, vous faites des dépôts dans votre compte, nous pouvons décider de vous offrir un cadeau ou vous encourager. »

D’autres arguments s’ajoutent. Le gendarme des finances de l’Afrique centrale a défini qu’une banque, une micro finance et un établissement de paiement sont les cadres propices pour des transactions financières similaires à celles que fait MTN MoMo. Pour cadrer avec la norme, MTN Cameroon a créé Mobile Money Corporation, qui est un établissement de paiement, partenaire d’Afriland First Bank. « Mobile Money Corporation n’est pas une banque », tranche Alain Nono.

L’univers de la finance mobile a un visage complexe. Il accroche beaucoup. Et charrie des risques. Chez MTN MoMo, l’on note un total de 36 mille cas de fraudes/tentatives de fraudes. Les auteurs de ces faits « ont été mis hors d’état de nuire ». Et donc au moment de franchir le cap de l’étranger, « point de crainte », des partenaires solides sont cités pour que toutes les transactions se passent sans grincements de dents.  

Aloys Onana

Partager

Read Previous

Accès à la terre : 93 814 occupants illégaux occupent l’espace de la Magzi à Yaoundé-Sud

Read Next

Infrastructures : le PAD et la SCDP investissent 10 milliards de francs pour une plateforme d’accueil des navires pétroliers

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *