Fer de Mbalam Nabéba : face à la tentative de distraction de Sundance, AustSino gronde et poursuit les activités

Le chantier de construction du fer de Mbalam Nabéba est à nouveau au-devant de la scène, alors que Bestway Finance et Autsino sont à pied d’œuvre sur le terrain et ont déjà livré l’étude de faisabilité de ce projet de rails de 510 Km.

N’ayant jamais digéré sa mise à l’écart par la République du Congo et le Cameroun pour incompétence notoire, Sundance tente comme il peut de freiner les ardeurs. En face, l’engagement est sans mesure. « AustSino Resources Group Ltd (AustSino ou la Société) fait référence à l’annonce faite par Sundance Resources Limited (Sundance) en date du 11 octobre 2021, dans laquelle Sundance note qu’elle a demandé à la Cour suprême d’Australie-Occidentale d’obtenir une enquête préalable à l’action contre le Société et son Président Exécutif, M. Ding », indique l’entreprise.

Qui va plus loin. « La Société nie catégoriquement toute implication ou acte répréhensible associé à la perte de Sundance de tous les droits qu’elle dit avoir pour poursuivre son projet de minerai de fer et son projet d’infrastructure au Congo et Cameroun. »

Sundance a été écarté du projet d’exploitation et d’acheminement du fer de Nabéba en République du Congo après que les autorités de ce pays lui aient donné un accord d’exploitation que l’entreprise peinera à mettre en valeur. Toute chose que condamne le Code minier de ce pays qui veut qu’àprès douze mois, si le prestataire brille par l’inertie et le manque d’actions sur le terrain, le document lui est retiré. Ce qui a été fait, et le marché passé à d’autres investisseurs, le tout, en conformité avec la volonté des chefs d’Etat Denis Sassou Nguesso et Paul Biya.

Au regard de tout ceci, « la Société défendra vigoureusement toute action substantielle intentée par Sundance contre la Société par des actes répréhensibles qu’elle va intenter, y compris l’examen de demandes reconventionnelles potentielles pour récupérer des fonds considérables qu’elle a dépensés. » D’ailleurs, « la Société prend en considération les déclarations publiques qui ont été faites par Sundance concernant AustSino comme une tentative opportuniste de Sundance pour distraire sa base d’actionnaires et d’investisseurs du fait que Sundance n’a pas réussi à gérer correctement le projet et les principales parties prenantes. »

Albright Fandono

Partager

Read Previous

Agro-industrie : Nestlé renforce son axe géographique et crée les Zones Amérique du Nord et Grande Chine

Read Next

Douala : comment le BGFT et les patrons de camions ont réussi à convaincre les chauffeurs à lever leur mot d’ordre de grève

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More

Read More