Fer de Mbalam : la suggestion du Minmidt de payer 94 milliards FCFA à Sundance rejetée  

La suggestion du ministre des Mines, de l’industrie et du développement technologique (Minmidt) et Sundance ressources  ainsi que de Cam Iron est arrivée à la présidence de la République. Bref rappel, le 23 mars 2022, le Minmidt écrit au secrétaire général des services du premier ministre. « J’ai l’honneur de vous demander de transmettre à Monsieur le ministre, secrétaire général de la présidence de la République, la correspondance jointe en annexe, par laquelle je sollicite les très Hautes Instructions de la Très hautes hiérarchie sur la réponse à réserver à la requête de Sundance Ressources Ltd et Cam Iron pour le remboursement des dépenses engagées par ces entreprises lors de la phase des recherches sur le site de Mbalam. Il est à noter que l’accord de l’Etat du Cameroun en vue du paiement du montant sollicité par ces entreprises, soit 94. 000.000.000 de FCFA sous réserve d’audit, permettra de libérer totalement le site de Mbalam tout en mettant fin aux procédures en cours. »

Si la demande a été faite par Sundance, elle était fortement appuyée par le Minmidt. Qui suggérait que ces fonds soient débloqués, afin que le site de Mbalam soit libéré et que cela mettra fin « aux procédures en cours. » De sources très crédibles, la suggestion de Gabriel Dodo Ndoke a été retoquée par Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre d’Etat secrétaire général de la présidence de la République. Le motif principal de ce rejet porte sur plusieurs facteurs dont le majeur est le manque d’audit préalable. Le Minmidt souhaitait que les fonds, 94.000.000.000 de FCFA  soient débloqués et payés à Sundance et sa filiale locale Cam Iron avant l’audit.  Le SGPR, souffle-t-on, s’est demandé ce qui adviendrait en cas de sous-évaluation ou de surévaluation. Faute de précision, Sundance Ressources, Cam Iron devront tranquillement attendre.  

 En effet, c’est à travers un communiqué rendu public le 2 juin 2021 (www.sundanceresources.com.au)  – que l’on a apprend que « Sundance Resources Ltd a soumis son différend avec la République du Cameroun à l’arbitrage de la Chambre de commerce internationale (“CCI”) à Paris. Le litige qui a été soumis à l’arbitrage a été notifié pour la première fois par Sundance le 15 décembre 2020 et concerne principalement la non-exécution par le Cameroun du permis d’exploitation qui était réputé avoir été attribué à la filiale de Sundance, Cam Iron SA (Cam Iron), en 2010 ».

De nouveaux acteurs du projet, Yaoundé, février 2022.

Le projet relatif à l’exploitation du fer de Nabeba-Mbalam avec la construction du chemin de fer reliant Mbalam au port en eau profonde de Kribi (510 km) a déjà largement évolué entretemps.  De nouveaux acteurs, Bestway Finance Ltd et AustSino Resources Group Limited y sont très engagés et pas du tout inquiétés.

A.O

Partager

Read Previous

Douanes : le  tour de vis du Minfi qui rendra la vie encore plus chère

Read Next

Chambre d’agriculture : une  nouvelle stratégie en vue pour financer les agriculteurs

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More