Esprit inventif : un camerounais propose deux dispositifs médicaux à un concours de l’OAPI

L’invention de Stephen Mouafo Foguieng pourrait aider dans le traitement du coronavirus

Le  8e  Salon  africain  de  l’Invention  et  de  l’Innovation Technologique (SAIIT) aura lieu du 15 au 17 octobre 2020 au Palais de congrès  de  Brazzaville  (Congo). Un camerounais fait partie des candidats qui vont soumettre leurs œuvres à l’Organisation  africaine  de  la  propriété  intellectuelle (OAPI). Il s’agit de Stephen Mouafo Foguieng.

La première invention qu’il soumettra à l’OAPI porte sur une couveuse néonatale solaire mobile. Un  dispositif médical utilisé dans les services de maternité ou de pédiatrie des structures sanitaires pour la protection du nouveau-né, prématuré ou pas.

Son second sujet porte également sur la santé. Il s’agit d’un dispositif médical d’assistance respiratoire et de réanimation à double voies avec sortie stérile autonome. Selon l’inventeur, ce respirateur a la particularité de prendre deux patients en charge simultanément et il accroît ainsi les chances de sauver plusieurs vies dans les contextes d’insuffisance d’appareils respiratoires pour chaque malade. Par ailleurs, il est équipé d’un système qui permet son alimentation par trois sources d’énergie à savoir : l’énergie électrique, l’énergie solaire et l’allume cigare des véhicules. Le thème de la 8eédition du SAIIT est placée sous le thème « Propriété Intellectuelle, Innovation et défis sanitaires ». Stephen Mouafo Foguieng est spécialiste en ingénierie biomédicale. Son invention pourrait être une réponse forte face au coronavirus.

A.O

Partager

Read Previous

Forum : L’OAPI tient le Salon africain des inventions et des entreprises innovantes à Brazzaville

Read Next

Place portuaire : le Premier ministre à Douala célébrer le retour du dragage aux nationaux

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More