Équipements : du matériel pour le maintien de la paix par la MINUSCA en RCA

Joseph Beti Assomo, ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef) a réceptionné le 11 mai 2021 des équipements militaires de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilité en Centrafrique (MINUSCA).

Ce matériel est constitué entre autres de 78 conteneurs, 46 véhicules dont 9 blindés bastion et 43 remorques. « Il convient de le signaler qu’il ne s’agit que du matériel sur une commande globale de plus d’une centaine de conteneurs contenant 33 blindés, 60 véhicules poids lourds, 43 véhicules légers, 72 remorques, 24 groupes électrogènes et bien d’autres équipements militaires, à usage individuel, collectif, de soutien de vie autonome et de services associés. Je tiens ici à préciser que la livraison du reste du matériel et leur acheminement subséquent en RCA va se poursuivre jusqu’à la fin de cette année 2021», explique le Mindef.

Des blindés.

Ces équipements sont le fruit d’un contrat commercial signé entre le gouvernement camerounais et le français Groupement O.M.P Solutions, spécialisé dans la livraison d’équipements militaires conformes aux critères d’éligibilité des Nations Unies, à l’accompagnent de contingents militaires pour la réussite de leur intégration tout au long de leurs missions entre autres spécialité de ce Groupement. Le partenariat avec le Cameroun est adossé sur une convention financière pilotée par le ministère des Finances, ainsi que du ministère de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire.

La présentation du matériel au Mindef (costume sombre).

Acquis au moment où l’économie mondiale et par extension celle du Cameroun passe des moments difficiles du fait de la pandémie du covid-19, le Mindef prescrit un usage rigoureux de ces matériels. « L’acquisition de ces précieux matériels dont nous instruisons la projection sur le théâtre dans les délais les meilleurs possibles avec les autorités onusiennes s’est faite au prix d’importants efforts et sacrifices financiers dans un contexte économique mouvant. J’en appelle par conséquent au sens de responsabilité de tous les chefs militaires concernés ainsi que les personnels impliqués à différents niveaux pour que ces équipements fassent l’objet d’une maintenance et d’un suivi méthodique rigoureux afin d’assurer en permanence le taux de disponibilité technique opérationnel prescrit par l’ONU et donc le minimum est fixé à 90 %. »

 Sur les 11650 soldats de la paix casques bleus que compte cette mission onusienne, le Cameroun fournit à lui tout seul 1030 hommes.

Aloys ONANA

Partager

Read Previous

Photo reportage : la réception du matériel de la MINUSCA à Douala le 11 mai 2021

Read Next

Management : Jude Anele, nouvel administrateur directeur général d’UBA Cameroun

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *