Energie : ENEO installe des poteaux métalliques et en béton armé sur une distance de 150 Km entre Ngaoundéré et Meiganga

Les délestages sont courants à Meiganga. Energy of Cameroon (Eneo) mesure la pleine gêne de cette situation. Seulement, la zone anglophone du Cameroun  où cette entreprise se ravitaillait à 90 % de ses poteaux est en crise sécuritaire. C’est pourquoi, pour résoudre le problème entre Meiganga et Ngaoundéré, de nouvelles idées sont actuellement au stade d’approfondissement afin que la zone concernée ne connaisse plus d’instabilité électrique du fait des poteaux.

Selon Eneo, une nouvelle ligne entièrement sur poteaux métalliques et béton armé sera construite entre Ngaoundéré et Meiganga. Cet ouvrage sera long de plus de 150 kilomètres, sur un tracé ayant moins de tronçons difficiles d’accès pour les interventions. « Ce projet est prévu débuter cette année pour être livré en 2023 », apprend-on. D’ailleurs, cinq entreprises sont à nouveau opérationnelles depuis le 5 juin 2021, et devront finir dans environ deux mois, « si les pluies le permettent. »

De sources officielles insistent que Eneo déploie son plan de renforcement du réseau Ngaoundéré-Meiganga, à l’effet de le stabiliser autant que possible, et de limiter les effets négatifs des incidents qui y surviennent. Entre 2020 et mi-juin, près de 450 poteaux ont déjà été remplacés. L’option des poteaux métalliques et en béton armé aura sans doute un coût financier important. Ce qui ne semble pas décourager Eneo qui veut le voir s’achever car cette initiative publique avait connu un arrêt l’année dernière du fait de la rareté des poteaux bois.

A.O

Partager

Read Previous

Sylvestre NZANGAWOU : Je suis directeur général de Radio Audace et reporter

Read Next

Jacques Jonathan Nyemb : enquête sur un avocat d’affaires engagé

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More

Read More