Education : après le premier ‘’OTS’’, un « Giga OTS » débute le 25 avril prochain

Cette fois, c’est un mouvement d’amplitude maximale qui est en préparation. A la veille des examens officiels de fin d’année, le mouvement  On a trop supporté (OTS) remobilise ses troupes. Pas question de retomber dans le piège de leurs aînés il y a 22 ans. La colère augmente, car les enseignants fustigent le double jeu du gouvernement qui allie « beaux discours » et  actions de « fourberie ».

C’est que, dans leurs revendications les éclaireurs de la conscience collective ont une pile de doléances. Certaines ont déjà commencé à être réglées. D’autres le sont « bizarrement ». Pour l’illustrer, il ressort qu’il y a des enseignants, qui, après la première série du mouvement OTS, ont eu leur complément de salaire depuis, mais n’ont jamais perçu leur rappel des 1/3. Pour faire monter la pression, et dans le but d’avoir une idée mathématiquement fiable de l’ampleur de la « fourberie » du gouvernement, il est demandé à chacun de donner son nom, son matricule, sa promotion ainsi que l’école.

Selon nos informations, la liste enregistre un nombre non négligeable de noms. Au 18 avril 2022, ils sont plus de 75 enseignants. Le mouvement devra reprendre et aller « jusqu’à la gare », indiquent les enseignants qui ne manquent pas de rappeler un épisode, à l’aube des années 2000, où ils avaient menacé de ne pas corriger le baccalauréat, ou de le corriger et de donner 20/20 à tous les candidats. Cette fois, la « stratégie sera plus coriace ». La date en préparation pour le « Giga OTS » est le 25 avril 2022.

L’on se souvient que le 14 février 2022, les enseignants du mouvement OTS avaient envoyé un courrier au chef de l’État Paul Biya. A partir de cette lettre ouverte, l’on sait que plus de 25000 enseignants sont dans l’attente du complément salaire, 90 000  sont en attente de validation de leurs avancements. Plusieurs vont à 07 ans sans complément de salaire. Les bâtisseurs de l’âme de la République veulent donc le paiement de 25 000 compléments de salaire et 90 000 avancements dans un bref délai avec rappels y afférents, l’automatisation de leurs avancements, la suppression du système de 2/3, la suppression des taxes sur le calcul de leurs rappels d’intégration car, indiquent-ils, ils n’ont demandé à personne de garder leur argent pendant 03 ans, 04 ans, 05 ans, 06 ans, 07 ans voire 08 ans. Sur le tableau noir, apparaît  en gras la mise en pratique du statut particulier de l’enseignant, qui « loge dans les tiroirs il y a de cela plusieurs années par-là. »

Aloys Onana

Partager

Read Previous

Pâques 2022: quand les femmes de l’Évangile parlent aux entrepreneurs et autres

Read Next

Management : stratégies pour doper la présence des juristes au sein des entreprises camerounaises

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More