Dynamo FC/ Tout Puissant d’Obang : comment Franck Happi a manœuvré contre Dynamo afin que le club écope d’une amende de 500 mille FCFA

Le Directeur du Développement du Football (DDF) de la FECAFOOT brille par un management unique visant à tuer Dynamo football club.

Dynamo football club est sommée depuis le 15 juillet 2022 de payer une amende de 500 mille FCFA à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot).  C’est la conséquence malheureuse après le match ayant opposé ce club au Tout puissant d’Obang. Motif, « abandon du club Dynamo sur le terrain lors du match devant l’opposer à Tout Puissant  d’Obang II et comptant pour les 32e de finale de la coupe du Cameroun saison 2021/2022. »

Les rédacteurs du rapport sanctionnant la Dynamo rappellent qu’en date du 12 juillet 2022 à 16 heures pile, s’est joué  au stade du centre d’excellence de la CAF à Mbankomo le match entre Dynamo FC et Tout Puissant d’Obang II comptant pour les 32e de finale de la coupe du Cameroun saison 2021/2022. « Attendu qu’il ressort de la feuille de match (…) qu’à la 27e minute, le club Dynamo FC s’est retrouvé avec moins de 07 joueurs sur le terrain. Que c’est d’ailleurs  la raison pour laquelle l’arbitre a été contraint d’interrompre le match à la 27e minute de jeu… » Plus loin, lit-on, la Dynamo est condamnée « par ailleurs (…) à payer à la Fecafoot une amende de 500.000 », et que Tout Puissant d’Obang  gagne ledit match par forfait.

Franck Happi moins honnête

Si l’on se limite uniquement à ces données, vite, la condamnation de la Dynamo FC est saluée. Que nenni. Des données  examinées de diverses manières  attestent que le Directeur du développement du football (DDF) de la FECAFOOT fait tout. Sauf, exécuter sérieusement son travail dont le cahier de charges transparait distinctement dans la formulation du poste.

C’est que, avant le match du 12 juillet, Dynamo FC saisi l’instance faitière est lui fait part, preuves médicales à l’appui, de la terrible situation sanitaire que connait le club. Des courriers sont envoyés à Tsinga pour demander un désistement. A ces courriers, la réponse de la Fecafoot sur le plan administratif, c’est le silence. En un mot, la Fecafoot ne donne aucune suite à ce cri de détresse de la Dynamo. Ce qui veut clairement dire que le match est maintenu. Pour respecter l’instance faitière, Dynamo quitte Douala pour Yaoundé.

 C’est ici donc que l’hideuse face de la situation va se dévoiler. Car il sera constaté que la Fecafoot a déprogrammé le match et informé Tout Puissant d’Obang, sans rien dire à la Dynamo.  Eddy Ma’ah, vice président de la Dynamo  contacte Tamba, collaborateur de Franck Happi. « Vous n’avez pas répondu à la lettre (de désistement que Dynamo a envoyée). Vous nous avez programmés. On s’est déplacé avec le reste des joueurs malades. Même nous informé que c’est déprogrammé, rien. Qu’es-ce qu’on fait maintenant mon frère ? »

La réponse de Tamba. « Votre match a été déprogrammé. Vous nous avez envoyé une lettre. Vous allez voir que l’équipe adverse ne sera pas au stade. Les arbitres ne seront pas au stade. » Ce qui ne décourage pas Eddy Ma’ah qui ajoute. « La question que moi je veux comprendre, c’est comment, nous vous avons écrit, vous ne nous avez pas répondu. Vous nous avez programmés. On a pris le reste de l’effectif qui est même incomplet. On s’est déplacé. On a réuni les moyens, nous sommes à Yaoundé. Attendant venir jouer. Même pas par écrit, vous ne nous informez rien. Vous à notre place, que feriez-vous ? » Tamba se défend. « Vous-mêmes, vous ne nous avez pas relancé. » « Nous avons fait trois courriers », renforce la voix de la Dynamo.

La suite de Tamba est, « nous, on a pris acte et puis on a déprogrammé votre match. Vous n’êtes pas les seuls qui avez désisté. Donc tous ceux qui ont désisté, on a déprogrammé leur match. Bon, on ne vous a pas informé. Ça c’est pas à mon niveau. Là ce n’est plus à mon niveau. »

Le responsable de la Dynamo veut savoir qui est donc responsable de ce désordre. « Il faut appeler M. Happi », se dédouane Tamba. Du côté de Franck Happi, les réponses sont encore anecdotiques. « Malheureusement pour vous, c’est un problème interne à la Dynamo. Nous avons reçu une lettre de désistement signée par la présidente de la Dynamo. Mme Chicot Audrey. Qui nous a donné les raisons pour lesquelles vous ne pourrez pas joueur : manque de joueurs. A partir du moment où vous avez envoyé une lettre à la Fédération, le match a été déprogrammé. Donc le désistement c’est un forfait. »

Et le DDF d’ajouter. « La différence c’est que l’autre équipe est informée que le match ne peut plus se tenir. » La Dynamo charge fort. « Ce que je suis entrain de dire, essayez un peu de m’écouter, lorsque nous écrivons, en principe,  pour ma gouverne, nous ne devions plus être programmés. Mais nous avons été programmés. Nous n’avons pas reçu de courrier en retour nous laissant entendre que notre doléance ou alors notre vœu est pris en compte. Nous avons été programmés. Nous nous sommes démêlés, nous avons fait des relances. Ayant constaté qu’il n’y avait pas de lettre qui nous parvenait pour nous dire que notre souhait a été pris en compte, nous avons pris le reste des dix joueurs pour aller respecter la rencontre bien qu’étant diminué que vous avez programmée. Maintenant il  nous revient qu’on ne joue pas. Qu’est-ce qu’on fait ? Vous à notre place. » La réponse de Franck Happi. « La question que vous me posez-là, elle est difficile. »

Economie du Cameroun

Partager

Read Previous

Entreprises et marchés : Débora Tonye Mvaebeme milite pour la camerounisation des emplois

Read Next

Gabrielle Andela Kelle : The Okwelians réitère son plaidoyer en faveur de la transformation économique du Cameroun et l’Afrique en proposant des pistes de coopération  gagnant-gagnant 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More