Duperie financière : zéro euro, c’est le montant que réserve le Trésor français en cas d’épuisement des réserves de change de la zone franc

Alors que le débat sur la rareté des devises est quelque peu retombé du fait de l’amélioration desdites réserves, economieducameroun.com  se penche un peu sur cet engagement du Trésor français à soutenir les 14 pays où le FCFA est en circulation.

Depuis le début de l’actualité sur la rareté des devises – ce qui avait poussé le premier patronat du Cameroun à sortir de sa réserve- economieducameroun.com a pris du temps pour voir comment l’Etat français allait se comporter cette année, surtout après la chute, temporaire ? des récriminations.   Car en  cas  d’épuisement  des réserves de change, il est prévu dans les accords passés avec la France que  le  Trésor français apporte  un appui financier afin que la  convertibilité  des francs  CFA  continue  à être effective. Seulement, peut-on le constater, la France ne joue pas son rôle d’assureur,  qui devrait l’amener à mettre à disposition de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC), après que ses réserves de change se sont épuisées, le montante en euros dont elle a besoin pour ses opérations extérieures.

Et cette année, comme toujours d’ailleurs, le montant inscrit au niveau de la ligne « accords monétaires», dédiée à cet engagement  du  Trésor vis-à-vis de la BEAC, de la BCEAO et de la BCC, est de zéro euro. La France montre une fois de plus par là que sa  garantie  relève  de l’imagination. En clair, en 2020, le gouvernement français  n’a  prévu  aucun budget en vue d’assurer, au cas où cela serait nécessaire, la convertibilité du franc CFA, respectant ainsi une pratique qui agace certains chefs d’Etat africains. Faut-il le rappeler, à en croire certaines indiscrétions, lors du sommet extraordinaire convoqué à Yaoundé en décembre 2017, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le chef d’Etat équato-guinéen avait demandé à Christine Lagarde – alors patronne du Fonds monétaire international : « Pourquoi, au moment où nous avons des problèmes,  l’assurance du  Trésor  français  ne joue-t-elle  pas  ?  » Il n’eut pas de réponse. En dehors du retour forcé au FMI.

Economieducameroun.com

Partager

Read Previous

Diplomatie économique : convaincue d’être très mal aimée en Afrique, la France choisit de venir investir localement

Read Next

Denise Fampou : « Nous ne sommes là que pour exécuter ce que le gouvernement a prévu »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *