Développement

Contre l’extrémisme, Tony Elumelu propose la création des emplois

Des figures de proue de l’évènement

Déclaration faite devant un parterre de chefs d’Etat africains.

 « L’extrémisme est un produit de la pauvreté et du chômage. La pauvreté, où qu’elle se trouve, est une menace pour tous et partout. Si nos dirigeants comprennent la raison et la raison d’être de la réussite de nos jeunes, ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour les soutenir », se convainc Tony Elumelu, le fondateur de la Fondation qui porte son nom et qui excelle dans l’accompagnement des jeunes à monter des projets et faire leurs pas dans l’entrepreneuriat.

C’est que, du 26 au 27 juillet à l’hôtel Transcorp Hilton à Abuja, siège du gouvernement du Nigeria, s’est tenue la cinquième édition du Forum d’Entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu (TEF). Cinq présidents africains et des milliers de jeunes entrepreneurs africains ont convergé vers le rassemblement le plus influent de l’écosystème de l’entreprenariat africain. La création d’emplois et l’autonomisation des jeunes ont été les principaux thèmes abordés lors du forum.

Au sortir, l’exhortation a été faite aux chefs d’Etat africains de tout mettre en œuvre pour que les jeunes africains soient autonomes. « En suscitant cette intervention, Tony Elumelu nous a obligés à nous concentrer sur ce qui compte vraiment, notre jeunesse et leurs rêves. Le message adressé aux géants des affaires émergents d’Afrique est clair: comment pouvez-vous contribuer, comme Tony Elumelu, à autonomiser la prochaine génération, la aidant à réaliser ses propres rêves », observe Pr.Yemi Osinbajo, Vice-Président du Nigéria.

Elumelu a également réitéré le rôle de la technologie en tant qu’instrument clé dans l’accélération du développement en citant TEFConnect, la plateforme de réseautage numérique pour les entrepreneurs africains lancée par la Fondation Tony Elumelu en 2018. Avec plus de 500 000 utilisateurs enregistrés, le hub fournit une plate-orme aux entrepreneurs pour nouer des partenariats d’affaires quel que soit leur situation géographique. Les soins de santé ont occupé une place prépondérante dans les discussions lorsque les dirigeants des secteurs de la santé – public et privé – ont abordé ce thème lors de la séance plénière intitulée “Le rôle des soins de santé dans la transformation économique’’.

Forte présence

L’événement a réuni plus de 5 000 participants de 54 pays africains, dont des représentants des 7 521 bénéficiaires du Programme d’Entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu. Plus de 60 intervenants mondiaux des secteurs public et privé de 3 continents ont participé à des master classes, des séances plénières et des débats interactifs axés sur la génération d’idées et la définition de mesures concrètes que l’Afrique doit mettre en œuvre pour autonomiser sa jeunesse et accélérer son développement.

Des débats très appréciés

On a compté parmi les leaders du secteur public, Paul Kagamé, Président de la République du Rwanda, Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Félix Tshisekedi, Président de la République Démocratique du Congo, Pr. YemiOsinbajo, Vice-président de la République Fédérale du Nigéria; et Dr. RuhakanaRugunda, Premier ministre de la République d’Ouganda, représentant le Président de la République d’Ouganda, Yoweri Museveni. Le Cameroun était représenté par un entrepreneur, Bruno Zuo, qui fait dans les systèmes de sécurité pour le tracking de voiture

Roger  Messasa

Partager

Read Previous

SCB Cameroun

Read Next

CEMAC

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More