Collaboration

Un partenariat entre la Chambre de commerce et le FNE

Le but, donner plus de chances de réussite aux jeunes.

La  Chambre de commerce d’industrie, de mines et de l’artisanat (Ccima)  et le Fonds national de l’emploi (FNE) ont paraphé un document de partenariat la semaine à Douala. Les deux structures ont décidé d’unir leurs forces en temps où le taux de chômage des jeunes au Cameroun est inconnu, juste qu’il est imaginé très élevé. Ce qui s’explique la mise en commun du FNE et de la CCIMA. « Le chômage est une réalité, on ne peut pas dire qu’il n’y a pas de chômage des jeunes, débute Mouthé à Bidias,  la figure de proue du FNE, qui a entre les mains les raisons de mal social. Le problème est celui du système scolaire, c’est-à-dire nous continuons à avoir des enseignements généraux dans le secondaire. Le plus important c’est l’enseignement technique qui mène vers les métiers. La grande révolution, c’est quand les gens débuteront à partir de leur CEPE à s’orienter vers les métiers. »

La stratégie ici, ajoute Mouthé à Bidias, c’est de s’inspirer de l’exemple des autres, à l’instar de l’Allemagne et du Canada. En Allemagne, 50 % des jeunes qui ont le baccalauréat vont dans les écoles de formation – ce pays est aussi désigné comme le pays des ingénieurs en Europe et c’est l’Allemagne qui tire l’économie européenne- le Canada est aussi un autre modèle qui plait au FNE car ; là-bas,  la priorité est donnée à la praxis. Faut-il pour autant jeter tous les jeunes qui ont fait l’enseignement général au Cameroun ? Le FNE et la Ccima répondent par la négative. D’où la mise en commun de leurs forces. Selon Christophe Eken, il est question d’encadrer tous les jeunes porteurs de projets, afin que ceux-ci débutent comme les start up avant de migrer au fur et à mesure pour devenir plus tard, pourquoi pas, des grandes entreprises.

En présence d’Issa Tchiroma Bakari, ministre de L’Emploi et de la formation professionnelle (Minfop), le FNE et la CCIMA s’engagent à tout faire pour contribuer autant que possible à la lutte contre le chômage de jeunes.

Powell Toukam

Partager

Read Previous

Marketing

Read Next

Exaspération

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More