Climat des affaires : 44 % des chefs d’entreprises voient leur chiffre d’affaires en hausse par rapport au deuxième trimestre 2020

Des patrons membres du Gicam.

C’est le  temps d’une passable reprise économique, après le tsunami causé par la pandémie du covid-19, dès avril 2020.  En effet, pointe le Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) dans sa note conjoncture rendue publique le 6 octobre 2021 à Douala, sur 62 % des chefs d’entreprises qui faisaient face à une baisse de leur chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2020, seules 29, 4 % y font face pour le second trimestre 2021.

Ainsi, conclut le Gicam, 44 % des chefs d’entreprises voient leur chiffre d’affaires en hausse par rapport au deuxième trimestre 2020. Les impôts sont un élément qui n’a de cesse d’être déploré par les membres du premier patronat camerounais. La récente enquête conjoncturelle souligne que 80 % des chefs entreprises pensent que les relations avec les services fiscaux ne connaissent pas d’amélioration. Ils estiment que la fiscalité est « confiscatoire » « punitive ». Il revient tout de même que 20 % et 18 % d’entreprises perçoivent une amélioration de la relation, beaucoup plus liée à la dématérialisation des procédures tandis que les taux d’imposition et des tracasseries pèsent négativement sur la qualité des interactions.

Autre aspect, si le gouvernement annonce de manière récurrente ses appuis au secteur privé pour la relance économique, au Gicam (plus de 1000 membres et associations, 11000 milliards de chiffres d’affaires cumulé, 70 % de contribution au PIB national) l’on souligne que 75 % des entreprises ne ressentent pas les retombées des mesures de relance post covid sur leurs activités. Tout à côté, 80 % des entreprises citent les conditions de concurrence et les tracasseries administratives comme principales faiblesses au développement des affaires et 66 % des patrons continuent de faire face aux difficultés d’accès aux devises.

Animée par la Commission ‘’Economie et développement de l’entreprise’’ (C-EDE) que pilote Emmanuel Wafo, la Journée de la conjoncture au Gicam (JDC-Gicam) a pour objectif de servir de cadre de présentation des résultats de l’enquête de conjoncture du Gicam et d’espace d’échange sur l’actualité des entreprises et leurs préoccupations. « Les données obtenues auprès des chefs d’entreprises relativement à la tendance globale des activités au cours du deuxième trimestre 2021 révèlent une amélioration globale des activités non seulement par rapport au 1er trimestre de l’année mais également par rapport au 2e trimestre de l’année précédente, traduisant une certaine reprise des activités post covid-19 », relève la C-EDE.

Petit point noir dans cette embellie, la flambée des coûts d’approvisionnement induite par une offre insuffisante des matières premières et un accroissement sans précédent des prix du fret maritime, qui ont connu une envolée de 400 %, rendant ainsi réel le spectre d’une inflation redoutable.

Aloys Onana

Partager

Read Previous

Marketing économique : Michel Lobè Ewané nommé Conseiller Royal de son Altesse Cheikh Ahmed Bin Faisal Al Qassimin des Emirats Arabes Unis

Read Next

Numérique : pas de géant de trois universités camerounaises au REAMOOC, un programme de formation en ligne

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More