Classement : responsabilité sociétale des entreprises, la SABC se démarque

Les résultats ont été présentés à Douala le 3 janvier par l’équipe d’ASCOMT.

Le tableau de classement de la 7e étude de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) présenté par l’Equipe ASCOMT  le 3 janvier à Douala donne l’indice  du baromètre sur l’apport des entreprises du Cameroun au sujet de leur côté social en 2018. « Ce n’est pas nous qui notons, ce sont les différents publics à savoir les catégories socioprofessionnelles. Elles disent comment elles perçoivent les activités socio professionnelle telles que menées par ces entreprises-là. Nous observons que les populations apprécient de manière différente, cela varie, il y a un changement au niveau des entreprises, parfois on trouve les entreprises ne s’investissent plus en profondeur dans la dynamique RSE », confie Dr Paul Nyemb Ntoogue, directeur de l’étude ASCOMT.

L’étude a été menée dans 10 villes du Cameroun. Au terme, il ressort que la Société anonyme des brasseries du Cameroun est en tête du classement, grâce à une moyenne cumulée de 30, 024 961 points. « L’entreprise brassicole à cet effet devance son challenger Cimenterie du Cameroun (Cimencam) de plus de 3,62 points et se hisse en tête du classement », apprend-on. MTN Cameroun arrive en 3e position, suivie de Nestlé, Orange, Guinness et Tradex.

« Nous constatons que les entreprises sont entrain de lever le pied sur la RSE, sur l’investissement sociétal, c’est comme si l’on rentre dans une logique de saupoudrage », déplore Dr Paul Nyemb Ntoogue. Selon lui, de l’étude que l’équipe d’ASCOMT dégage, les entreprises ne remarquent pas les critiques que les publics portent. Elles regardent plus le classement et non les avis des publics. « Certes il y en a qui se démarquent par une prise de conscience de manière générale. Depuis 2012, l’étude a tout de même un impact sur la vie des entreprises car dans certaines elles avant l’étude ne parlaient pas de responsable RSE, aujourd’hui, cela a changé. Elles tiennent à le faire savoir car cette étude leur permet de l’évoquer dans leur reporting, dans leurs bilans sociétaux », explique ASCOMT. Un message donc aux entreprises réfractaires à la RSE.

A.O

Partager

Read Previous

Télécoms : grâce à ses 70 mille points de vente, MTN Cameroon est déclaré premier opérateur certifié GSMA Mobile Money en zone CEMAC

Read Next

Fonction publique : le gouvernement promet de mauvais jours aux fonctionnaires fictifs

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *