CICAM : 11 raisons pour justifier le prix du masque à 1300 FCFA

Un masque en tissu produit par la CICAM

La Cotonnière du Cameroun (Cicam) a essuyé une vaque de critiques après avoir annoncé qu’elle vendrait ses masques 1300 francs, au moment où sur le marché local, certaines officines laissent les leurs à 200 francs et qu’en pharmacie, un masque coûte 1000 francs pour une durée, certes éphémère.

Edouard Ebah Abada, le Directeur général de la Cicam) met sur la table, une montagne de 11 raisons, qui le conduisent à laisser les masques produits par l’entreprise dont il tient les rênes au prix de 1300 francs. « Pour arriver aux masques, j’achète le coton fibre à Sodecoton (une entreprise camerounaise qui produit et transforme du coton), j’achète les colorants à l’étranger, j’achète les matières de préparation, je paie les salaires, je paie l’électricité à plus d’un milliard par an, je paie le gaz industriel, plus d’un milliard par an, je paie les pièces de rechange, je paie le fuel 1500, je paie l’eau, je paie les emballages, je paie les frais de distribution, c’est ce qui justifie le prix de 1300 francs », se défend-il, face à la presse le 12 mai.

En dehors de ces arguments, la Cicam reste convaincue que son prix, comparativement à celui des masques vendus en pharmacie, est nettement « insignifiant », prenant en compte le nombre de fois qu’ils peuvent être lavés. « Quand vous prenez un masque fabriqué par les unités industrielles à l’étranger qui sont vendus dans nos pharmacies, un masque, c’est pour trois heures et il coute 1000 francs. La Cicam a opté pour la production des masques en tissus lavables quinze fois. Ça signifie que si vous voulez couvrir le mois, vous avez 1300 fois deux (…) 2600 francs. » En plus, « si vous voulez comparer, au lieu de 4000 francs par jour pour quatre masques pour trois heures à la pharmacie, le prix de la Cicam, c’est un masque pour 86 francs par jour. »

Apparaît donc un autre fait. La production. Gabriel Dodo Ndoke, le ministre de l’Industrie avait annoncé que la Cicam produirait 15 millions de masques par mois. Les ambitions largement revues à la baisse actuellement car, le top management de la Cicam annonce produire entre 5000 et 9000 masques par jour. Calculette en main, en moyenne 63 000 masques sont produits par semaine et 252 000 par mois, un gap de 14.748.000 masques donc, qu’il faut combler.

A.O

Partager

Read Previous

Assistance : Paul Biya vole au secours de ses compatriotes

Read Next

Louis Paul Motaze : « On ne peut pas mettre de côté les contraintes de l’Etat »

2 Comments

  • il devait avoir honte dire qu’il importe le colorant et les matières de préparation. Depuis toutes ces années, Cicam n’a pas eu l’intelligence de former ses cadres pour la fabrication de ces produits. Quand je pense que de nombreux pays en Asie comme l’inde sont experts dans la fabrication des tissus de qualité. mince

    • Le Cameroun importe un peu de tout: jouets pour enfants, lacets etc. il faut un vrai nouveau départ. En tout!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *