Business : 60 entrepreneurs camerounais exposent leur savoir-faire au Douala Grand Mall

La rencontre ‘’Les week-ends du made in Cameroon’’ se déroule depuis le 2 décembre 2021. La deuxième édition de ce rendez-vous économique est axée sur un sujet d’actualité. « La zone de libre-échange continentale s’est imposée à nous. Cela demande un réel sursaut, car nous ne pouvons pas aller conquérir le monde, les marchés étrangers sans avoir déjà convaincu le marché local », souligne Alain Tchakounté, marketing and communications manager chez Douala Grand Mall (DGM).  

Pour donner plus de visibilité aux entrepreneurs locaux à cet évènement – dont l’ouverture officielle a lieu ce 03 décembre- DGM et Asenia –un organisme qui promeut le made in Cameroon (MIC) depuis 2017 et compte 500 marques- les organisateurs ont sélectionné une soixantaine d’exposants, contrairement à la première édition au cours de laquelle 34 entrepreneurs locaux avaient été triés. Les richesses du MIC en exposition jusqu’au 5 décembre 2021 au DGM comportent des vêtements, du vin, des jus purement naturels, de la joaillerie, l’agrobusiness, l’agro-industrie, de la cosmétique, la déco-bois, la pisciculture/élevage, arts plastiques, entre autres.

Lors de la conférence de presse.

La sélection de ces entrepreneurs potentiels ambassadeurs  du MIC repose sur une série d’exigences, à l’instar du respect des normes et qualité, le packaging, l’expérience des foires et exposition/ventes etc. Il ne faut donc pas avoir un « réseau » particulier pour être retenu, mais plutôt des produits de qualité, quasiment en phase avec les règles économiques nécessaires à chaque volet. « On ne vient pas apprendre à exposer ici », insistent les organisateurs, qui mettent un accent non négligeable sur les codes-barres, véritable référencement qui donne du tonus à chaque produit se revendiquant du MIC.  

Le thème retenu pour cette 2e édition est ‘’La qualité et la compétitivité des produits locaux à l’ère de la ZLECAF’’. Il s’agira de questionner la qualité des produits locaux  au moment de l’ouverture du marché africain que représente la zone de libre-échange économique africaine, explorer les opportunités offertes par la Zlecaf aux produits locaux, plus de 50 000 visiteurs y sont attendus.

Avec une occupation de près de 38.000 m² pour 18 500 m² de surface commerciale, le DGM s’impose pour les organisateurs  comme le site idéal pour abriter cette FAN zone.  DGM  est une zone de chalandise de près de 4,5 millions d’habitants, 640 places (intérieur et extérieur) de parking au total. Cet espace commerçant, soulignent les organisateurs de ‘’Les week-ends du made in Cameroon’’ qui étaient face à la presse le 02 décembre 2021 à            Douala, reçoit plus de 150 000 visiteurs tous les mois depuis l’ouverture.

Asenia, DGM ainsi que les autres partenaires qui interviennent dans ‘’Les week-ends du made in Cameroon’’ ont pour visée de promouvoir le MIC, accompagner les producteurs à mieux se structurer, sensibiliser la société civile à s’intéresser au développement des ressources  locales, partager les différents outils et instruments mis en place par les pouvoirs publics en la faveur de la société civile pour faire de l’intelligence économique qu’est le MIC, un instrument de développement.

Aloys Onana

Partager

Read Previous

Échanges commerciaux : l’Accord de Partenariat Économique avec l’Union européenne reste très boudé cinq ans après sa mise en application

Read Next

Mise à niveau : 29 médecins formés en nutrition pédiatrique au Cameroun par l’Institut Nestlé Nutrition

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More