BTP : le Matgenie recevra 250 engins de génie civil de Tractafric Equipment

Les deux partenaires ont paraphé une convention le 16 juillet 2021 à Douala. Le Parc national de matériel de génie civil (Matgenie) entend par cette relation requinquer son parc engins. « Nos besoins en matériels de génie civil sont immenses. Le Matgenie a besoin d’être entièrement rééquipé. S’il faut faire face aux besoins de l’ensemble des communes, l’ensemble des entreprises de BTP, les besoins sont immenses. Aujourd’hui avec la décentralisation, le nombre de partenaires a augmenté. Il y a les communes, les conseils régionaux et donc ; les besoins sont nombreux », confie Désiré Abogo Ntang, directeur général du Matgenie.

Créé le 27 décembre 1967, le Matgenie a pour objet originel la mise à disposition du matériel  de génie civil. À ce cahier de charges s’ajoute celui de 2015 qui lui confère un statut d’entreprise de BTP et depuis 2019, il lui est reconnu la capacité d’agir dans le domaine minier, mobilier et immobilier, ceci, dans le but de voir cette entreprise devenir un véritable outil de développement. Il faut donc trouver des moyens souples et efficaces pour l’acquisition du matériel afin d’être au front, sans pour autant vider les caisses. « Le Matgenie est une entreprise publique, c’est-à-dire pour qu’il passe une commande d’un marché d’équipements, il faut qu’il y ait déjà la ressource. Vous comprenez que compte tenu des montants en jeu, ce n’est pas souvent facile. Compte tenu des possibilités offertes par Tractafric Equipment, nous nous sommes rapprochés de ce partenaire pour voir quelles sont les possibilités de paiement qui sont connues mais qui ne sont pas dans le code des marchés publics tel qu’il existe aujourd’hui. C’est cette volonté de trouver des moyens adaptés à la réglementation interne de Tractafric aux besoins du Matgenie que nous sommes entrain de formaliser sous forme de convention et nous irons donc progressivement chaque fois que le besoin se fait sentir et chaque fois que nous avons identifié la méthode la plus intéressante pour effectuer le paiement », explique Désiré Abogo Ntang.

Equipe du Matgenie à gauche et celle de Tractafric, à droite.

Tractafric devra livrer 250 engins au Matgenie. L’on y trouvera également du matériel et équipements de génie civil, accompagnés de contrats de maintenance et de formation. « Il faut se rappeler que Tractafric est là depuis 89 ans. C’est aujourd’hui plus de 6500 engins qui tournent au Cameroun et qui sont suivis par Tractafric sur l’ensemble du territoire camerounais, c’est un atout important pour aider le Matgenie, souligne Alain Dufournier, directeur général de Tractafric qui poursuit. Nous avons donc une souplesse et pouvons produire des engins au moment où des besoins sont là, la disponibilité est importante. Il y a l’aspect après-vente. Car fournir des engins c’est une chose, mais l’après-vente est tout aussi important, l’idée ici, que des engins durent dans le temps et pour cela, il faut des techniciens qui soient formés (les techniciens du Matgenie) que nous sommes capables d’accompagner en faisant du transfert de technologie, en les faisant participer à l’assemblage de leurs propres machines. Qui mieux qu’une personne qui assemble une machine sait réparer sa machine ? »

Tractafric a inauguré il y a peu de temps son usine d’assemblage à Kribi. Ce qui contribuera au coût réduit de chaque engin  à mettre à la disposition du Matgenie, sans perdre de vue l’aspect du recyclage et diverses formations, toutes choses qui permettront au Matgenie d’être à la pointe. « La disponibilité, la formation, la présence sur tout le territoire camerounais, j’insiste sur le point de la formation. Aujourd’hui nous formons à peu près 1500 personnes par an, c’est 35 mille heures de formation, ce sont des formations techniques, des formations de conduite, et des formations sur tout type d’engin », soutient le directeur général de Tractafric Equipment.

Aloys ONANA

Partager

Read Previous

Banque : La Régionale cotée à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique Centrale ce 16 juillet 2021

Read Next

Développement : des experts se penchent sur les stratégies qui peuvent aider la PME à accéder aux financements de banques

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More

Read More

Read More