Banque : La Régionale cotée à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique Centrale ce 16 juillet 2021

Siège de la Régionale à Yaoundé.

De sources officielles, la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC) célèbre le démarrage des négociations des actions de la société « LA RÉGIONALE D’ÉPARGNE ET DE CRÉDIT SA » sur le marché des actions de la Cote de la bourse. Cette entrée, la première d’une société du secteur financier, vient enrichir l’offre sur le marché boursier et porter le nombre des sociétés cotées à cinq. Les préparatifs sont quasi bouclés.

De nombreuses autorités prendront part à ces travaux. A l’instar du ministre des Finances qui va les présider, en présence du président de la commission de la CEMAC, des représentants de la BEAC, de la COSUMAF et des sociétés de bourse. « La sonnerie de la cloche par l’administrateur directeur général de « La Régionale » est prévue à 11 h heures, pour marquer le démarrage des négociations des « Action Régionale», apprend-on.

Selon Jean Claude Ngbwa, directeur général de la BVMAC dans un communiqué de presse en date du 14 juillet 2021, « cette introduction en bourse fait suite à une augmentation de capital au moyen d’une Offre publique de vente (OPV) ayant permis de placer 61 630 actions au prix de 42 000 FCFA l’action. Le montant total levé sur le marché financier, soit 2 588 460 000 FCFA, permettra à « LA REGIONALE » de financer son programme de développement. L’OPV a attiré 2 400 nouveaux actionnaires, dont 20 personnes morales et 2 380 personnes physiques. »

Après avoir passé 28 ans dans le secteur de la micro finance au Cameroun, c’est-à-dire de sa création en 1993 à cette date, LA REGIONALE SA a décidé de procéder à une transformation institutionnelle en Établissement de Crédit, au sens de la réglementation applicable, afin de disposer d’un levier opérationnel remarquable lui permettant d’augmenter significativement son volume d’activités.

 En effet, l’opération vise dans un premier plan à matérialiser le potentiel avéré d’un marché qui affiche un taux de bancarisation relativement faible (estimé à 12,2% en 2020), comparé à celui par exemple de la côte d’ivoire où il y a 25 banques tandis qu’au Cameroun, elles sont 16. Dans un second plan, elle permet l’accès à un portefeuille de crédit bien plus important que celui auquel elle est actuellement exposée, la digitalisation de ses produits et la maîtrise des risques généraux et spécifiques.

C’est ainsi qu’elle va décider de son introduction à la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique Centrale au moyen de l’OPV d’actions. Cette opération autorisée par la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique Centrale, par décision du 08 décembre 2020 sous le visa numéro COSUMAF-APE- 4/20, a pour objectif de porter le capital de 8, 04 milliards de FCFA entièrement libéré et validé par la COBAC, en décembre 2020, à plus de 10 milliards de FCFA, pour sa transformation en banque universelle.

Avec FINANCIA CAPITAL comme arrangeur et chef de file, les organismes placeurs Afriland Bourse & Investment, BGFI Bourse, CBT Bourse, CBC Bourse, SGC Securities CA, LA REGIONALE réussit à vendre 61.630 actions pour un montant collecté de 2.588.460.000 FCFA, à 2.400 souscripteurs venus de cinq pays de la CEMAC et d’Europe, pour la période de souscription allant du 9 février au 26 mars 2021, réussissant ainsi le pari de l’augmentation de son capital à plus 12 milliards, suffisant pour sa transformation du statut d’Etablissement de Micro finance pour celui d’Etablissement de Crédit.

Economie du Cameroun

Partager

Read Previous

Achille Bassilekin : le Cameroun compte 322 000 PME et multiplie les sources de financements pour ces entreprises

Read Next

BTP : le Matgenie recevra 250 engins de génie civil de Tractafric Equipment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More

Read More

Read More