Banque et finances : Africa Banking Forum table sa 13e édition sur « Quelles ambitions pour une banque catalyseur de la reprise ? »

La 13e édition de la rencontre Africa Banking Forum ouvre ses portes à Douala au Krystal Palace. Les assises auront lieu du 7 au 8 juillet 2022. « One Africa Forums (ex I-conférences) vous donne rendez-vous pour la 13e  édition de l’Africa Banking Forum. Cette édition sera tenue sous l’égide du ministère des Finances du Cameroun et en partenariat avec le Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC) et l’Association Professionnelle des Etablissements de Crédit du Cameroun (APECCAM) », indique un communiqué parvenu à notre rédaction.

De l’avis des organisateurs, de nombreuses figures de proue de l’écosystème bancaire africain y seront présents. Parmi lesquelles, la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, APEC Congo, APBEF Côte d’Ivoire, Commission Bancaire de l’Afrique Centrale.

M. Mbozo’o, DG Gimac.

Pour Hassan M. Alaoui, Président de One Africa Forums, le choix de Douala n’est pas fortuit. «La dynamique de croissance qu’est entrain de connaitre la région de l’Afrique Centrale, mais l’Afrique en général exige un système bancaire performant capable de contribuer à la transformation économique du continent en soutenant la reprise post-covid. »

Plus de 350 décideurs de la communauté bancaire et financière africaine seront en conclave à la capitale économique camerounaise pour débattre, échanger et partager les expériences, expertises et meilleures pratiques autour de la thématique suivante : « Quelles ambitions pour une banque catalyseur de la reprise ? »

M. Hassan Alaoui,Président de One Africa Forums.

Pour justifier cette thématique, les organisateurs soulignent qu’alors que la reprise était placée au cœur de tous les agendas des dirigeants africains après deux années de ralentissement dû à la pandémie de Covid-19, une autre crise, cette fois-ci sécuritaire, fait irruption avec son lot de conséquences, risquant ainsi de compromettre les efforts entamés pour la relance économique. Au vu de ces défis de relance, et malgré un environnement instable et incertain, les secteurs bancaire et financier doivent être catalyseurs de la reprise. Cependant, ce rôle que doit jouer lesdits secteurs requiert un environnement technologique à même de porter cette nouvelle vision de relance économique en Afrique. « Cette rencontre s’inscrit dans une dynamique d’accentuation technologique des secteurs bancaire et financier. Le rôle de l’innovation étant un réel levier pour une banque réinventée capable de répondre aux attentes des populations africaines » constate Valentin Mbozo’o, directeur général du GIMAC.

Godlove Tekam

Partager

Read Previous

Classement : santé, éducation, développement communautaire, comment la RSE de la SABC se démarque

Read Next

Performances : pourquoi la métrologie est la clé de croissance et de notoriété des entreprises

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More