Audit : des experts comptables du Cameroun en congrès à Ebolowa

ONECCA, archives.

L’Ordre National des Experts-Comptables du Cameroun (ONECCA) organise son 10e  congrès les 15, 16 et 17 juillet 2021 à Ebolowa. Les travaux de cette rencontre porteront sur « La contribution des professionnels de la comptabilité et de l’audit, à la transparence des finances publiques, en matière de décentralisation au Cameroun. »

Face à la presse ce 02 juillet 2021 à Douala, les membres de cette plateforme ont souligné que le moment est venu pour que la transparence chère, aux investisseurs, ne soit pas le parent pauvre de ce vaste champ de développement local. « Cela ne relève pas d’un phénomène de mode, ni d’une simple envie. Notre démarche s’inscrit dans notre ADN, sur les questions de transparence financière, en tant qu’ingrédient principal de la gouvernance. »

Ces travaux sont annoncés au moment où le Cameroun convainc certains investisseurs et au moment où le pays fait face à une vague de soucis de gestion, en l’occurrence du ‘’covidgate’’ qui est loin de s’estomper. Pour les experts comptables du Cameroun, il faudrait qu’Ebolowa 2021 puisse s’inscrire comme un tournant décisif de la mise en œuvre de la transparence au Cameroun, dans le secteur de la décentralisation.

L’on souligne que l’organisation du 10e congrès de l’ONECCA poursuit l’enjeu de la qualité de la gouvernance dans le secteur de la décentralisation. Il vise à atteindre avec ses parties prenantes une meilleure reddition des comptes des collectivités territoriales décentralisées (CTD) et des Régions. « Il s’agit d’un enjeu important qui est de garantir la transparence des finances publiques en matière de décentralisation au Cameroun. Thématique qui implique directement ou indirectement divers acteurs en matière de finance publique. Rappelons que la méconnaissance de ce défi est à l’origine de nombreuses fautes de gestion, tant décriées lors des contrôles d’audit. »

Le but de cette rencontre est de relever le défi de la qualité de l’information financière, pour une meilleure gouvernance de cet important projet de l’État. Cinq ateliers sont au menu : la Cartographie des acteurs clés de la transparence et les insuffisances éventuelles,  Cibler tous les instruments juridiques de référence au processus de décentralisation, pour une meilleure utilisation de la loi cadre ;  Identifier d’autres référentiels professionnels internationaux pour la qualité du processus ;  Renforcer la redevabilité traditionnelle par les nouvelles approches permettant une meilleure transparence inclusive à tous les citoyens ;  Tirer une meilleure conclusion sur le sujet, en rendant disponible une documentation utile.

Economie du Cameroun

Partager

Read Previous

Entrepreneuriat : Léonie Ella, la lionne indomptable de l’industrie du bois

Read Next

Zone de libre-échange continentale : pleins feux sur quelques intervenants de Pro Meet Up and learn qui aura lieu à Douala du 15 au 16 septembre 2021

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More

Read More