Appui : le gouvernement chinois offre des dons d’une valeur de 1,6 milliard de FCFA au Cameroun

Ces équipements ont été réceptionnés à Douala le 8 janvier par le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji.

Il s’agit des dons d’un montant cumulé de 1,6 milliards de FCFA, offerts par le gouvernement de l’Empire du Milieu. Dans le grand magasin d’une structure publique à Douala, l’on y trouve des voitures d’intervention, des ambulances, des couvertures de lit, des ustensiles de cuisine, des matelas, des kits médicaux etc. la direction de la Protection civile dénombre en tout 18 qualités de dons, tous destinés aux déplacés internes de la crise sécuritaire dans le Nord-Ouest et le Sud Ouest.

« Il y a des tentes qui peuvent facilement contenir 6 à 7 personnes, c’est des maisons toutes faites. Vous savez que nos forces de sécurité vont bientôt être déployés sur le terrain pour l’encadrement des élections, il y a donc des équipements qui seront nécessaires pour l’encadrement des forces de sécurité, voilà pourquoi il était utile pour nous de venir contrôler ce matériel avant qu’il ne soit déployé sur le terrain. Je pense que c’est la preuve que le Plan humanitaire décidé par le chef de l’Etat est très important, il est très efficace, les populations apprécient, maintenant il y a les forces de défense et de sécurité qui vont appuyer ce plan d’urgence », déclare Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale.

 Ces équipements pourront également être utilisés lors des prochaines élections municipales et législatives du 9 février 2020. En les recevant à Douala le 8 janvier, le Minat n’a pas manqué de titiller les partenaires humanitaires. « Nous avons des partenaires étrangers qui sont très efficaces, qui font du bon travail, mais parfois qui font des choses qui ne sont pas très chrétiennes sur le terrain. Notre rôle c’est de leur dire que dans le bon travail qu’ils mènent, il faudrait travailler avec les autorités administratives. Je voudrais appeler nos partenaires que ce soit le Programme alimentaire mondial, le HCR, la Coordinatrice du système des Nations Unies et tous les autres partenaires qui interviennent dans les activités humanitaires dans les Régions du Nord-Ouest, du Sud Ouest, de l’Est à l’Extrême Nord, de faire confiance au gouvernement, aux autorités administrative, il n’y a rien à cacher, il ne devrait avoir rien à cacher. »

A.O

Partager

Read Previous

Nomination : le Français Alexandre Beziaud, promu directeur général de la banque SCB Cameroun

Read Next

UBA: des nominations au Conseil d’administration du Groupe

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *