Appui

Le FMI alloue 44 milliards de FCFA au Cameroun

Ces fonds serviront à consolider le cadre macro économique, à renforcer la compétitivité de l’économie, à améliorer les services sociaux.

Le 17 juillet 2019, annonce le Fonds monétaire international (FMI), le conseil d’administration de la dite institution a achevé la quatrième revue de l’accord en faveur du Cameroun au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC).

D’un montant de près de 55,2 millions de dollar, soit environ 44 milliards de FCFA, la dernière enveloppe porte ainsi à presque 286 milliards de FCFA le montant total des appuis budgétaires de cette institution depuis le début dudit programme en juin 2017. « Cette décision des administrateurs du FMI tout en confortant les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre des politiques des consolidations budgétaires, et des reformes structurelles nécessaires à l’amélioration des performances de l’économie camerounaise, vient ainsi renforcer la crédibilité du pays vis-à-vis des partenaires techniques et financiers », se félicite Louis Paul Motaze, ministre des Finances.

Il rappelle que sur très hautes instructions du président de la République, le gouvernement met en œuvre depuis le 26 juin 2017 un programme des réformes des appuis des partenaires au développement, programme qui vise à consolider le cadre macro économique, à renforcer la compétitivité de l’économie, à améliorer les services sociaux, à élargir la protection sociale afin de réduire la vulnérabilité des populations fragiles. « Grâce à ces reformes et malgré un contexte socio économique difficile, la croissance du PIB a atteint 4 % en 2018 après deux années de ralentissement. Les perspectives économiques à moyen terme restent favorables avec un taux de croissance pouvant atteindre ou dépasser 4,5 % en moyenne au cours de la période 2019/2021 », soutient le Minfi.

Albright Fandono

Partager

Read Previous

Université de Douala

Read Next

Assemblée nationale

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Read More

Read More

Read More