Sylvestre Magloire Tamo : un puissant entrepreneur multi casquettes

La diaspora camerounaise dans une bonne partie de sa majorité a déjà fait face à ce désastre. Voulant se construire un toit au pays, l’on confie des fonds à un proche. Juste sur la base de la confiance, des liens de famille, de l’amitié, entre autres raisons. Sur le plan local, ils sont nombreux qui veulent se construire, mais font face à un nombre sans fin de difficultés. Allant de l’accès à la terre à la gestion des différends fonciers etc.

La déception ici est souvent à la taille des espoirs du départ. Très grande. Soit le bâtiment ne sort même pas du sol, soit il réussit tout de même à sortir et son achèvement est hypothétique. Ou encore le building est concrétisé, mais ne respecte pas du tout les normes qu’on avait voulues. Les conséquences ici sont incalculables. Inimaginables. Elles vont de la perte des fonds péniblement acquis à la rupture des relations jadis paisibles entre connaissances.  Tout à côté de cela il y a le syndrome de l’ailleurs qui veut que les jeunes soient exsangues de motivation à entreprendre et ne rêvent que de l’immigration.

C’est dans ce contexte que prend corps en août 2019 Wisdom International. « Cette entreprise naît de ma volonté d’accompagner, de soutenir et de soulager les personnes vis-à-vis des contraintes et des difficultés liées à l’acquisition foncière, mais également permettre aux tiers à travers le coaching et la formation d’éveiller leur potentiel et de se réaliser », explique  Sylvestre Magloire Tamo Tchuimbou, le Président Directeur général (PDG).

Sa vison, dépouiller l’univers immobilier de ses oripeaux constitués de tracasseries, abus de confiance, lenteurs diverses, arnaques changeantes. Aujourd’hui, la jeune structure fait son bonhomme de chemin. En presque deux ans d’existence tout juste, les faits parlent d’eux-mêmes. Une cinquantaine de chantiers entamés, une bonne quantité livrée sans grincements de dents. Des investisseurs locaux et de la diaspora camerounaise dans le monde frappent à la porte. La jeune boite a déjà de larges ailes.

Celles-ci l’ont conduit au Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) où il est membre. Sylvestre Magloire Tamo Tchuimbou rêve d’étendre ses activités de l’immobilier à travers la République.

Pendant ce temps, les cours de motivation se poursuivent sur diverses plateformes numériques –contexte covid-19 oblige- une académie de formation est dans le pipe. « A court terme, nous envisageons des restructurations fortes. Une redéfinition de nos objectifs afin d’aborder avec plus de sérénité le nouvel exercice. A moyen terme, nous souhaitons être l’interlocuteur par excellence en matière immobilière au Cameroun et auprès de la diaspora », déclare cet homme de loi, ex employé d’une multinationale des télécoms.

Sa jeune et dynamique entreprise est entrain de réaliser des investissements importants à Yassa- sortie Est de Douala- le but ici est de permettre à ses clients d’accéder à une cité hyper moderne. Des réalisations à la pelle donc. Qui laissent entrevoir d’autres projections futuristes. « Nous comptons mettre un point d’ordre sur le développement des partenariats à l’international pour être plus compétitif s’agissant de notre département Bâtiment et travaux publics sur le plan local. A long terme, nous souhaitons mettre sur pied un fichier national des disponibilités foncières assorti d’une application mobile, développer une unité de production industrielle de matériaux de construction avec les produits locaux », se projette le PDG de Wisdom International.  

Reine Kouna                                   

Partager

Read Previous

Enseignement supérieur : Dr Daïrou Djidda soutient avec brio une thèse de doctorat sur ‘’ Réformes financières et financement de la croissance en zone CEMAC’’

Read Next

Fer de Mbalam Nabéba : le Cameroun traîné en justice après la visite de travail du ministre d’Etat congolais en charge des Mines

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Read More

Read More

Read More